polynésie
info locale

Au tour de l'Assemblée nationale d'examiner le toilettage du statut

assemblée nationale tahiti
Annick Girardin
©Polynésie la 1ère
Le texte portant réforme du statut de la Polynésie française fait la navette entre les deux chambres parlementaires. Une députée de la France insoumise estime que le terme "contribution" de la Polynésie à la dissuasion nucléaire est réducteur. Annick Girardin est ouverte à la discusion.
Le projet de loi de toilettage du statut de la Polynésie française poursuit sur parcours législatif.

Après avoir été adopté par le Sénat, le texte était examiné ce mardi par la commission des lois de l’Assemblée nationale.

La discussion a tourné autour de l’article 1, qui reconnait la « contribution » de la Polynésie dans la constitution de la force de dissuasion nucléaire française.

La députée de la France insoumise Danièle Obono s’interroge sur le terme contribution qui ne lui semble pas mettre assez en avant les conséquences sanitaires et environnementales des essais nucléaires.

La ministre des Outre-mer Annick Girardin s’est dite ouverte à une rédaction plus consensuelle.
 

Interview



 
Publicité