Carton plein pour la “Tapito Beach wrestling 2016”

sport tahiti
Carton plein pour la “Tapito Beach wrestling 2016”
Tunui Sanford enseignant des techniques basé sur la lutte gréco romaine ©Polynésie 1ère
Samedi 14 mai s’est tenue sur le terrain de beach soccer de Willy Bambridge, une compétition comptant pour le titre de champion de Polynésie en Beach wrestling, comprenez la lutte sur sable.
Une discipline qui se différencie du Jiu Jitsu et du MMA par ses techniques. La soixantaine de concurrents qui y ont participé le savent. Parmi eux Tunui Sanford. Entre deux séances d’entrainement, le multiple médaillé d’or d’Amérique du Nord a révélé quelques clés à Nicolas Suire.

MMA, lutte gréco romaine, beach wrestling, quelle différence? ©Polynésie 1ère
Carton plein pour la “Tapito Beach wrestling 2016”
Les lutteurs ne disposent que de 2 minutes 30 pour réussir leur prise ©face book David Proia
La rencontre s’est déroulée dans une ambiance collégiale et fraternelle. Une grosse journée qui concrétise l’engouement de cette discipline installée depuis 3 ans au fenua.
Jonathan Biarez en est devenu l’image emblématique avec sa médaille de bronze décrochée aux Océanias de 2015. Une belle victoire pour une première participation. Cette année la compétition s’est effectuée à Hamilton en Nouvelle Zélande au mois de mars. 8 athlètes se sont mesurés au plus haut niveau océanien et ont rapporté 9 médailles (3 médailles en libre, 3 en lutte gréco romaine et 3 en beach wrestling).
Selon le directeur technique de la « Fédération Polynésienne de Lutte et Discplines Associées » David Proia, « Ces bons résultats ont permis à la Polynésie de s’illustrer auprès des instances internationnales, et se voit confier l’organisation des prochains Océanias de lutte en mai 2017 après ceux de judo au mois d’avril ».

Au delà des résulltats sportifs, David Proia lance un appel aux clubs de la presqu’île pour mettre en place des compétitions. Au calendrier 2016 , la fédération se prépare pour le championnat de Polynésie sur tapis les 2 et 3 juillet à la salle Maco Nena.
Succès de la discpline oblige, le 20 juillet prochain la fédération envisage la mise en place d’une rencontre amicale entre lutteurs locaux et samoans. Ces derniers seront au fenua dans le cadre d’un training camp de football américain.
Une jeune fédération qui bouge avec pas moins de cinq compétitions sur l’année et l’éventualité d’obtenir l’agrément MMA, une discpline en vogue au fenua.

Carton plein pour la “Tapito Beach wrestling 2016”
La Fédération Polynésienne de Lutte et Discplines Associées appelé à organiser les prochains Océanias de lutte en mai 2017 ©face book David Proia

Résultats de la "Tapito Beach Wrestling 2016 " comptant pour le titre de " Champion de Polynésie en Beach Wrestling ".


Juvéniles moins de 40kg :
1er Camper Tahiti (T.P.S.)
2è Ratia Terai (Wrestling Club Tahiti)

Femmes Open :
1ère Ratia Tehea (WrestlingClubTahiti)
2è Mahe Tchang (W.C.T.)
3è Jenny Hoffmann  (W.C.T.)

Hommes - 70 kg :
1er Keoni Terorotua (I.M.M.A.)
2è Narii Tahero(T.P.S.)
3è Marunui Lecaill (Millénium)

Hommes ‐ 80kg :
1er Tumauiroa Nordman (T.P.S.)
2è Mickaël Lisan (Huahine Boy M.M.A.)
3è Vaihau Bottari  (Wrestling Club Tahiti)

Hommes ‐ 90kg :
1er Tunui Sandford (M.U.C.T.)
2è Haunui Taraufau (TaravoaB.J.J.)
3è Ropati Avaemai (N.L.)

Hommes ‐100kg :
1er Hutia Barff (Millénium)
2è Jucks Tautu (Wrestling Club Tahiti)
3è Didier Maoche (MaoGym)

Hommes ‐125kg :
1er Jérémy Picard  (WrestlingClubTahiti)
2è Henri Burns (I.M.M.A.)
3è Jean Tautu (W.C.T.)

Hommes +125kg :
1er Kevin Purau (WrestlingClubTahiti)
2è Tinomana Tenauri (VenusB.J.J.)
3è Joseph Cantatore (HuahineBoyM.M.A.)

Open :
1er Henri Burns (I.M.M.A.)
2è Jean Tautu (W.C.T.)
3è Mickaël Lisan (HuahineBoyM.M.A.)
3è Apera Tetauira  (N.L.)

Challenge du "Club le plus représenté" :
Wrestling Club Tahiti (W.C.T.)