publicité

Charlie Hebdo : les trois terroristes identifiés ?

"Le Monde" et "Metronews"  assurent que la police aurait identifié les trois suspects de leur attentat. Il s'agirait de trois hommes âgés de 18 ans, 32 ans, 34 ans.

© Capture d'écran agence Premières lignes / France 2
© Capture d'écran agence Premières lignes / France 2
  • polynesie1ere avec francetvinfo
  • Publié le
Les deux trentenaires, de nationalité française, sont des frères nés dans le 10e arrondissement de Paris. La nationalité du plus jeune, qui serait SDF, n'était pas connue". Plusieurs milliers de policiers et gendarmes sont lancés à leur poursuite dans le cadre d'une traque de grande envergure, selon des sources policières.
Des policiers enquêtent dans le 11e arrondissement de Paris après l'attaque du siège de "Charlie Hebdo", le 7 janvier 2015. © DURSUN AYDEMIR / ANADOLU AGENCY / AFP
© DURSUN AYDEMIR / ANADOLU AGENCY / AFP Des policiers enquêtent dans le 11e arrondissement de Paris après l'attaque du siège de "Charlie Hebdo", le 7 janvier 2015.

Selon les informations de France 2, il s'agit de deux frères, Saïd K. (34 ans) et Chérif K. (32 ans), et de Hamyd M. (18 ans). Les deux frères sont nés dans le 10e arrondissement de Paris. Quant à Hamyd M., il est sans domicile fixe. En 2014, il était inscrit en terminale scientifique dans un lycée de Charleville-Mézieres (Ardennes).

L'un d'eux jugé en 2008 pour une filière jihadiste en Irak

Chérif K. est déjà connu de la justice. En 2008, il a été jugé lors du démantèlement de la filière irakienne dite du "19e arrondissement" de Paris. Il avait été interpellé en 2005, alors qu'il s'apprêtait à partir pour Damas, la capitale syrienne, pour faire le jihad, racontait Libération.

Louis Caprioli, ancien sous-directeur chargé de la lutte contre le terrorisme à l’ancienne Direction de la surveillance du territoire, a expliqué à francetv info qu'il connaissait les suspects : "Ils appartiennent à ce qu’on a surnommé la bande des buttes Chaumont. Des jeunes malfrats radicalisés. Ils ont été arrêtés en janvier  2005 alors qu’ils avaient monté une filière jihadiste vers l’Irak. Ils ont ensuite été libérés et l’un d’eux est parti, cette fois, pour la Syrie."

L'hexagone n'a pas été frappé aussi durement sur son sol par un attentat depuis, au moins, cinquante ans : en 1961, lors du déraillement du train Paris-Strasbourg. Cet attentat avait fait 28 morts

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play