polynésie
info locale

Cinematua part à la pêche aux souvenirs

culture tahiti
Cinematua part à la pêche aux souvenirs
©Polynésie 1ère
Te Fare Tauhiti Nui – Maison de la Culture, avec le soutien de Polynésie 1ère, convie le public à un Cinematamua entièrement consacré à la pêche en Polynésie, le mercredi 16 avril 2014 à 19h00 au Petit Théâtre.

Le premier reportage (en version française) est signé Henri Rohfritsch et s’intéresse à la SCEP (Société pour la commercialisation et l’exploitation du poisson), une expérience de pêche semi-industrielle menée par Warren Ellacott à partir de 1973. Alors que la croissance économique générée par le CEP semble stagner, les pouvoirs publics cherchent d’autres secteurs d’activité à développer. Une place de choix est réservée au développement de la pêche industrielle et artisanale. Le reportage est tourné en 1978, la SCEP est alors installée à Papeete et Apataki et la pêche se pratique autour des atolls de Arutua, Toau et Kaukura.

Cinematua part à la pêche aux souvenirs
©Polynésie 1ère


Si l’essor de la SCEP sert de fil conducteur au film, Henri Rohfritsch s’intéresse également aux différentes techniques de pêche, la pêche au bonitier, la pêche traditionnelle, la pêche au harpon, et au conditionnement du poisson sous toutes ses formes.
On y découvre également la vie à Apataki : l’atoll est passé de 80 habitants à plus de 200 âmes en l’espace de quelques années… 1978 est l’année phare de la société qui s’équipe de deux nouveaux bateaux et d’un grand filet piège. Les années suivantes seront plus sombres, si bien que la société dépose le bilan quelques années plus tard.

Le second reportage (en version tahitienne) a été réalisé par David Marae. Les images sont signées Didier Gaudermen et le son Maurice Hanouzet. Le reportage s’intéresse plus particulièrement à la pêche à la bonite.

Cinematua part à la pêche aux souvenirs
©Polynésie 1ère




Publicité