Comment j'ai changé mon répertoire sur mon mobile en 2 minutes chrono

télécoms tahiti
vini
©P.1ère
J'avais bien lu les communiqués... Avec 8 chiffres à la place de 6, la galère s'annonçait sur mon téléphone portable alors que l'opérateur mobile historique annonçait une application télécharchable... uniquement après le changement de numérotation, c'est à dire le 23 Juin. J'ai donc testé pour vous.
Mettre à jour son carnet d'adresses avec un peu d'avance pour ne pas être pris au dépourvu. Ca s'annonçait mal. En lisant la presse, il était précisé que Vini tentait une nouvelle fois de chouchouter ses clients face au challenger Vodafone, en lançant l'application "Vini convers".
Il était précisé que "l'application est disponible sur le Play Store sur les appareils Android, sur l'AppStore pour les IPhone, probablement le 25 ou 26 Juin, et sur une URL qui sera communiqué par Vini pour les appareils classiques compatibles Java"

S'y prendre dès maintenant en effectuant manuellement l'opération: avec 1000 contacts sur mon android, c'était un peu comme jouer du piano à 4 mains avec des moufles...
Sur les réseaux sociaux, le ton était donné: la numérotation à 8 chiffres fonctionne déjà "4 fois sur 5" d'après certains internautes, présageant les essais techniques des opérateurs.

13 heures. Finalement, je pianote sur mon android, et, divine surprise, "Vini Convers" s'affiche disponible au téléchargement . Mon Samsung S4 va-t-il supporter la migration ?
Bon point: l'application "pèse" moins de 2 Mégas. Le menu très intuitif s'ouvre, et tous les numéros sont préalablement cochés par le soft suivant qu'il s'agit du fixe (40), de vini (87), ou de vodafone (89).
Mauvais point: lorsque j'ai deux numéros différents attribués à un même contact, l'application ne reconnait pas l'opération, il faudra procéder manuellement.

En fait "vini convers" offre une prévisualisation des changements qu'elle va effectuer avant tout changement définitif. 2 minutes plus tard, mon carnet d'adresses est à la page. Lundi, je ne pianoterai pas dans les bouchons en rajoutant à la hâte un suffixe au hasard. On aurait jamais imaginé cela il y a dix ans. Vive la concurrence dans la téléphonie mobile...
Les Outre-mer en continu
Accéder au live