Conflit à Air Tahiti : inquiétude des tour-opérateurs

tourisme tahiti
Conflit à Air Tahiti : la crainte des tour-opérateurs
Les professionnels du tourisme craignent que la grève à Air Tahiti n'entache l'image de la Polynésie à l'étranger. ©Polynésie 1ère
Les professionnels du tourisme craignent que l'image de la Polynésie pâtisse du conflit social à Air Tahiti. Ils ne veulent pas que les touristes étrangers comparent le fenua à d'autres destinations, touchées par le passé par des grèves dures.


La grève d’air Tahiti impacte fortement le milieu professionnel du tourisme. Il y a des exceptions comme certains établissements de Tahiti ou de Moorea qui ont augmenté leur fréquentation avec la présence de touristes bloqués par la grève. Mais ailleurs, Bora Bora excepté, ça coince, notamment dans les pensions de famille des Australes et des Marquises.

Situation très tendue aussi pour les tour-opérateurs qui doivent gérer les déplacements contrariés de centaines de touristes étrangers.

Ecoutez la réaction de Diana Chin Choi, directrice de Tahiti tours :

©Polynésie 1ère

Conflit à Air Tahiti : la crainte des tour-opérateurs
Les campagnes de promotion du fenua à l' extérieur pourraient être réduites à néant si le conflit perdure. ©Polynésie 1ère

Conflit à Air Tahiti : inquiétude des tour-opérateurs

 

Air Archipels, Somstat et Sapai : ça discute
Les discussions s’enchainent depuis 14h30. Tout d’abord, le personnel au sol, puis le personnel naviguant et les propositions faites dans la matinée par la direction.
Du côté d'Air Archipels, un accord est en cours de rédaction, on devrait éviter une grève demain.
A la SOMSTAT, la grève effective cette nuit à minuit a été suspendue par l’intersyndicale.
Et concernant les revendications du syndicat SAPAI, le premier à avoir déposé un préavis de grève, un projet de protocole d’accord a été rédigé.
Les 2 parties doivent se rencontrer pour lire le document.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live