polynésie
info locale

Une consultation publique pour comprendre le coût élevé de la vie en Polynésie

économie tahiti
produits frais / Légumes / concombre
©Polynésie la 1ère
L’analyse de la population et des acteurs économiques est très attendue. Cette consultation lancée par l’Autorité Polynésienne de la Concurrence doit identifier les barrières empêchant une baisse des prix.
Depuis vendredi dernier, l'autorité de la concurrence a lancé une consultation publique à propos des mécanismes d'importation et de distribution en Polynesie française. A l’issue de cette consultation, le service d’instruction arrêtera une position qui sera transmise au Collège qui lui, rendra un avis qui sera public et qui comportera des recommandations adressées au gouvernement afin d’améliorer la situation concurrentielle au fenua

Une consultation publique pour comprendre pourquoi le coût de la vie en Polynésie est-il trop élevé ? L’analyse de la population et des acteurs économiques est très attendue. Cette consultation lancée par l’Autorité Polynésienne de la Concurrence le 14 juin dernier a pour objet, d’identifier les barrières qui empêchent une baisse des prix… En Polynésie, le prix à la consommation est 39% plus élevée qu’en Métropole. Le kilo de la tomate locale par exemple est de 800 Fcfp, clui de la tomate métropolitaine à 642 Fcfp. C’est la même chose pour les autres légumes vendus dans les rayons frais de supermarché. "Les courgettes (...) sont chères pour les clients ou pour leur famille", constate Suzanne Coppenrath, restauratrice à la retraite.
 

Pourquoi le prix est-il si élevé en Polynésie ?


"Tout est en train de monter en flèche car tout est basé sur des taxes", explique Irmine Tehei, membre fondateur de l’association des consommateurs Te Ti’a Ara. Des taxes encore et toujours... Mais, ce n’est pas l’unique raison. La pénurie de certains produits, par exemple, fait obligatoirement monter les prix. Le facteur éloignement va aussi peser dans la balance. La Polynésie a le fret le plus cher au monde. "Il y a des raisons purement mécaniques. Le fait que nous sommes un petit pays loin de tout. Donc forcément l'éloignement joue beaucoup", précise Gilles Yau, fédération générale des commerces

La semaine dernière, l’Autorité Polynésienne de la Concurrence a lancé une consultation publique. Une série de 77 questions. Elle va permettre d’identifier pourquoi les prix ne baissent pas. De l’avis des spécialistes, le manque de concurrence en Polynésie française en est la cause principale. "Plus on a des gens qui veulent entrer dans un marché plus ils vont faire preuve d'imagination pour être les meilleurs", estime Jacques Merot, directeur de l’Autorité Polynésienne de la Concurrence.

Si le prix de nombreux produits ont augmenté, d’autres en revanche n’ont pas cessé de baisser en 10 ans. La consultation publique prend fin le 15 juillet. L’occasion pour le service d’instruction d’analyser les résultats et surtout, de proposer au gouvernement un plan d’actions pour faire baisser les prix et plus important encore, d’augmenter le pouvoir d’achat du consommateur.
 
Publicité