Conteneurs chimiques : rien de grave

transports tahiti
conteneurs toxiues
©Polynésie 1ère
Jeudi 23 février, le cargo Irenes Remedy est arrivé à Tahiti avec à son bord deux conteneurs de produits chimiques. Si au départ les autorités ont craint des fuites, pouvant alors faire de gros dégâts, finalement il n'en est rien.
Des suspensions de fuites avaient été décelées à l'arrivée du porte-conteneurs. L’un des deux conteneurs contient un solvant (éthanol), qui sert d'additif pour le biocarburant et qui est peu inflammable, et l’autre, un solvant que l'on retrouve dans la composition des peintures et vernis, celui-ci, très inflammable. Après expertise, il s’est avéré qu’aucune fuite n’a été constatée à terre.

Par mesure de sécurité, les conteneurs ont été déchargés. L’expert mandaté par la compagnie maritime a conclu qu'il était moins dangereux de les conserver temporairement au sol, que de les laisser reprendre la mer, par précaution pour les personnes à bord du Irenes Remedy. Un dispositif préventif de sécurité visant à faire face à tout début d'incendie est activé. Les risques sont connus et à présent, maîtrisés.

Le cargo a quitté Papeete, vendredi 24 février, à 20h.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live