Coronavirus : reconduction des mesures sanitaires

coronavirus tahiti
conférence presse Sorain / Fritch
©Maruki Dury
Ce vendredi 11 décembre, le président du Pays et le Haut-commissaire ont tenu une conférence commune. Les mesures sanitaires sont reconduites jusqu'au 15 janvier 2021. Le couvre-feu est décalé d'une heure pour les soirs de réveillons de Noël et Nouvel An.
Nouveau point d'étape, nouvelle stratégie pour les fêtes de fin d'année. C'est par ces mots que le Haut-commissaire, Dominqiue Sorain, a débuté la conférence de presse tenue conjointement avec le président du Pays, ce vendredi. Une intervention très attendue à l'approche des fêtes.

Avant d'annoncer les nouvelles mesures, le Haut-commissaire a souhaité faire un point et donner une note positive à la situation. Le taux d'incidence a diminué à Tahiti et Moorea. "Mais il reste de l'ordre de 300, il est donc encore élevé. A titre de comparaison, il est à 100 dans l'Hexagone. La situation est donc toujours préoccupante". Quant aux îles, les foyers sont contenus.

Le taux de mortalité est aujourd'hui de 0,6% , il est inférieur au reste deu monde. En une semaine, on a enregistré 12 décès, ce qui porte à 91 le total de personnes mortes suite à la Covid. Ces décès sont principalement des personnes fragiles à la moyenne d'âge de 75 ans et aux facteurs de commorbidité, a rappelé Dominique Sorain.
 

Le pic épidémique est passé, le nombre de contamination est en baisse (...) C'est une première victoire contre le virus"

Dominique Sorain, Haut-commissaire



Depuis trois semaines, le nombre de personne hospitalisées est en baisse, il se porte à 51 dont 24 en réanimation. "Mais la durée d'hospitalisation en réanimation augmente, prévient Dominique Sorain avant de poursuivre, Le taux de dépisatage augmente mais le taux de positivité diminue. On peut conclure que le pic épidémique est passé, le nombre de contaminations est en baisse mais nous restons au-dessus des seuils. Les résultats sont bons mais encore fragiles, ils nous permettent néanmoins d'écarter la prise de mesures plus contraignantes comme le confinement. C'est une première victoire contre le virus. "
 

Le couvre-feu est contraignant mais il permet de continuer les activités de jour, de laisser les écoles ouvertes, et donc de préserver de nombreux emplois.

Dominique Sorain, le Haut-commissaire



Ainsi, le Haut-commissaire et le président du Pays ont décidé de maintenir les mesures déjà mises en place. Elles sont effectives jusqu'au 15 janvier 2021. "Nous sommes sur la bonne voie, vous pouvez collectivement en être fier.", a déclaré le Haut-commissaire. Le couvre-feu est donc maintenu de 21h à 4h à Tahiti et Moorea. "Le couvre-feu est contraignant mais il permet de continuer les activités de jour, de laisser les écoles ouvertes, et donc de préserver de nombreux emplois."

L'horaire est décalé d'une heure pour les soirs de réveillons de Noël et du Nouvel an. Il prendra effet à 22h jusqu'à 4h du matin pour les 24 et 31 décembre. "On ne peut pas prendre le risque de suspendre le couvre-feu. On est encore à des taux d'incidence trop fort mais on veut faciliter la vie des personnes qui vont dîner en famille ou aller dans les églises et temples. Mais on ne doit pas se laisser aller afin d'éviter à avoir à prendre des mesures plus contraignantes en janvier. C'est parce que l'horizon s'éclaircit qu'il faut continuer à faire des efforts".

La suite des mesures reste donc identique :

- L’interdiction des rassemblements de plus de 6 personnes sur la voie publique et dans tout lieu ouvert au public sauf exceptions ;
- L’interdiction des évènements festifs, familiaux, ou amicaux dans les établissements de type salles des fêtes, chapiteaux, tentes, ainsi que sur les embarcations dites « pirogues à bringue » et assimilés ;
- L’interdiction d’organiser des loteries (bingos) et des combats de coqs ;
- La fermeture des discothèques et des boîtes de nuit ;
- Le port du masque obligatoire dans les lieux clos et les établissements recevant du public ainsi que dans les parcs et centre-ville ;
- La tenue des compétitions sportives sans public ;
- La réduction de 50 % de la capacité des établissements sportifs ;
- Le respect de mesures sanitaires strictes dans les restaurants ;
- La limitation des groupes à 10 personnes lors des veillées funéraires.

Par ailleurs, un dispositif sanitaire a été mis en place pour les élèves avec un protocole de rapatriement dans les îles pour les vacances de Noël.
 

Nous avons une stratégie que nous vous dévoilerons lors d'une conférence de presse début janvier

Edouard Fritch, président du Pays



Quant aux vaccins, Dominique Sorain a confirmé l'arrivée des premières doses en Polynésie française début janvier. "Même si le vaccin est une belle perspective, il convient de maintenir une vigilance. Il faut également tenir compte que le processus va mettre du temps.".

Edouard Fritch, qui demande lui aussi à ne pas relâcher les efforts, est revenu sur la question des vaccins. La première livraison comprend 15 000 doses pour 7500 personnes. Le vaccin se fait en deux fois. La priorité sera donnée aux personnels de santé et aux personnes âgées. Depuis trois semaines le ministère de la Santé travaille sur la campagne de vaccination. "Nous avons une stratégie que nous vous dévoilerons lors d'une conférence de presse début janvier et nous dévoilerons les centres de vaccination".

Le président du Pays s'est par ailleurs réjoui du discours du Premier ministre, Jean Castex. Les déplacements sont de nouveau autorisés partout à partir de mardi mais le couvre-feu à 20h ne sera levé que pour Noël. Cela signifie "le retour des touristes métropolitains chez nous, c'est important pour notre activité économique".