Où sont les femmes en politique?

élections tahiti
où sont les femmes
©wikipedia
Municipales 2020 - Une première, elles étaient au départ, plus nombreuses à être têtes de liste. A l’arrivée, elles ne sont pour l’heure, que 10 à avoir été élues. Contre 9 en 2014. Comment se repartissent les femmes dans la politique locale. Analyse.

 
L’association des maires de France a malheureusement encore du pain sur la planche pour se faire entendre. Elle plaide pour la mixité entre maires et premiers adjoints. Pour une parité vice-présidence et une mixité entre président et 1er vice-président dans les intercommunalités. Cinq femmes dirigent aujourd’hui dans la moitié des dix grandes villes de France : Paris, Lille, Nantes, Strasbourg, Marseille. Elles étaient trois en 2014.

20 ans après l'adoption de la loi sur la parité, la percée des femmes reste encore maigre sur la question du leadership dans les exécutifs locaux. La Marianne, symbole de la République a cependant repris quelques couleurs au fenua. Du moins durant la campagne des deux tours.
 

Plus de femmes têtes de liste


C’est une première. Les femmes têtes de liste étaient plus nombreuses cette année. Si on prend les îles-du-vent où se concentre 70% de la population, il y avait au 1er tour, autant de femmes que d’hommes têtes de liste. 23 contre 46. 23 si l’on compte Tepuarauri Teriitahi qui pilotait la liste de feu Jacquie Graffe. Elles représentaient environ 1/3 des candidats -7  sur 22- dans le second gros bassin de population aux îles-sous-le-vent-


Seules 2 femmes ont été élues au 1er tour


Yseult Butcher-Ferry á Hao et Joëlle Frébault á Hiva oa. Joëlle Frébault est devenue la 1ére femme hakaiki des Marquises. Au second tour, aux IDV, il ne restait plus que 9 femmes têtes de liste sur les rangs contre 19 hommes. 4 contre 8 aux ISLV.
 

3 femmes ont été élues au second tour 


Patricia Amaru à Tahaa. Teura iriti à Arue et Sonia Punua à Papara. Il n’y en avait aucune en 2014 pour les IDV. 5 femmes ont été élues ou réélues maires aux Tuamotu-Gambier. Aux municipales de 2014, la Polynésie comptait 9 femmes sur 48 maires. 12 premières adjointes et 123 adjointes sur 269.
 

La parité dans les communes polynésiennes va-t-elle rester le maillon faible?


Pour avoir les bons comptes, il faudra attendre le 3e tour de scrutin.
L’élection des maires et adjoints dans les communes associées des îles pour savoir combien de vahine vont -au final- accéder au statut d’édiles ou de 1ers adjoints et d’adjoints. Ces communes ont jusqu’au 19 juillet pour installer leurs élus.
Dans les autres communes, l’installation des conseils municipaux débute aujourd’hui. Elle va se poursuivre jusqu’à dimanche.

Où sont les femmes en politique ?


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live