polynésie
info locale

La culture Polynésienne séduit le monde !

culture tahiti
Heiva 2018 - Te ao uri nō te-ara-hiti
©TFTN
De plus en plus d'écoles de danse traditionnelle voient le jour dans les Pays étrangers. Le but ultime de ces amoureux de la culture Polynésienne, traverser les océans pour participer au plus grand rassemblement culturel Polynésien : le Heiva i Tahiti. 
D’année en année sur la scène de To'ata, on remarque de plus en plus de visages venus d’ailleurs. Les adeptes du 'Ori Tahiti à travers le monde sont de plus en plus nombreux. Depuis plus de 10 ans déjà, le 'Ori Tahiti s’apprend en Europe, aux Etats Unis, au Japon ou encore au Mexique, où le nombre d’école ne cesse d’augmenter. 

Hugues Oopa, ancien élève du Conservatoire Artistique et premier médaillé de l'établissement, se déplace 4 à 5 fois par an au Mexique pour y enseigner la danse traditionnelle. Il a commencé il y a plus de 5 ans maintenant. Bélinda Tumatariri l’a rencontré :
 

Hughes Oopa au micro de Bélinda Tumatariri

Rien en commun, sauf la culture Polynésienne 


L'engouement du 'Ori Tahiti se traduit par la pratique de la danse par des centaines d'adeptes. Sandra est une Mexicaine tombée amoureuse des chants et des danses traditionnels. Elle s’y est mise depuis peu et cette année, elle va monter sur la scène de To'ata pour la première fois. Écoutez son ressenti quelques minutes avant. Elle est au micro de Bélinda Tumatariri :

Une danseuse mexicaine au micro de Bélinda Tumatariri

Le Heiva i Tahiti se poursuit ce soir avec la 3ème journée de concours. C'est la troupe Tama no Aimeho Nui qui ouvrira le bal ! 

 
Publicité