Cyclone Niran : peu de victimes mais d'importants dégâts en Nouvelle-Calédonie

cyclones tahiti
après le passage du cyclone Niran
Des rafales de vent à plus de 200 km/h ont balayé le Caillou. ©N.-Calédonie 1ere

Ce n'est que demain, dimanche, à 8 heures, que la Nouvelle-Calédonie sortira de l'alerte cyclonique de niveau 2 et passera en phase de sauvegarde. Le temps, a expliqué la Sécurité civile, de laisser Niran s'éloigner et de dresser un premier bilan des dégâts. Des habitants témoignent.

Aujourd'hui, le site de Nouvelle-Calédonie 1ère se veut rassurant. "À 05 heures ce dimanche, le cyclone tropical Niran faiblit et s'éloigne de la Nouvelle-Calédonie. Il se situait à 580 km au Sud-Est de l'Ile des Pins". "Près de son centre, il y a encore des rafales à 155 km/h, mais il est en train de se déstructurer", annonce même Météo France à Nouméa.

Pas de victimes, beaucoup de vent et d'importants dégâts sont à déplorer. Christine, qui habite Poum, dans le nord de l'île, explique que "cette nuit, pas de pluie mais des rafales très impressionnantes...Cela a duré quasiment jusque presque midi...On a eu vraiment très peur, et en fait on a eu beaucoup de chance que ces rafales de vente et une mer démontée, finalement l'impact n'est pas trop important ici".

Christine témoigne

 

Ce qui n'est pas le cas à Nouméa. Dans la capitale, par exemple les arbres ont aussi beaucoup souffert à cause du vent. Rue Ohlen, dans le secteur Magenta / Portes de Fer, un malheureux «propriétaire» raconte à N.-Calédonie 1ère qu'il a "deux banians. Ils étaient assez collés. Ils ont commencé à s'englober. Et quand il y a eu des rafales, le premier a pété», relate le jeune homme. «La première branche est tombée chez moi. Je n'ai pas eu de dégât. En revanche, deux autres branches sont tombées en dehors de chez moi, et dans la même rafale, ça a entraîné la chute du banian qu'on voit sur la rue. Et les deux branches tombées chez moi à ce moment-là ont entraîné un peu de dégât. Je ne sais pas trop comment je vais faire...»

après le passage du cyclone Niran
Des chutes qui témoignent de la violence et de la puissance des vents. ©N.-Calédonie 1ere

Autre victime des puissantes rafales de vent, le réseau électrique. Mais “bonne nouvelle, le réseau de transport fonctionne. Environ 30 000 de nos clients sont encore privés d'électricité sur l'ensemble des communes de la Nouvelle-Calédonie, du Nord au Sud. Nos équipes techniques sont sur place, mais je souhaite rappeler les consignes de sécurité : ne jamais toucher un câble ou un fil électrique, car ils peuvent encore être sous tension”, explique Maxime Carré, chef du service de distribution chez Enercal.

après le passage du cyclone Niran
©N.-Calédonie 1ere

Beaucoup de précaution, et malgré tout l'espoir qui reprend le dessus. Comme au Cercle Des Nageurs Calédoniens qui, dans sa page Facebook, écrit que "nous espérons que vous n’avez pas subi trop de dégâts. Le CNC en a malheureusement subi quelques uns 
Nous donnons RDV dès 9h ce dimanche à ceux qui le peuvent pour nous aider au nettoyage afin de pouvoir réouvrir dès demain matin 5h !".
Eux au moins continuent de nager dans l'optimisme...

après le passage du cyclone Niran
Des palmes, non de nageurs, mais de cocotier dans l'eau. ©Cercle des Nageurs Calédoniens

Ce matin, le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, s’est entretenu, avec le Président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, Thierry Santa, pour lui exprimer toute la solidarité de la Polynésie française après le passage dévastateur du cyclone Niran.

 

 

 

 

 

 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live