polynésie
info locale

La défiscalisation réintègrera-t-elle le secteur pêche ?

politique Tahiti
Gérald Darmanin, l'équipage du Lady Chris 6 et les patrons du Groupe Moarii.
Gérald Darmanin, l'équipage du Lady Chris 6 et les patrons du Groupe Moarii. ©Polynésie la 1ère / Lucile Guichet
Le ministre de l’Action et des Comptes publics a visité le port de pêche, tôt ce lundi 30 juillet. C'est l'un des poumons économiques de la Polynésie, avec 1,6 milliard de Fcfp en valeur exportée. Mais depuis 15 ans, la défiscalisation nationale s’est retirée du secteur. 
Le Lady Chris 6 est le dernier né de l'entreprise familiale du Groupe Moarii. Un bébé à 180 millions de Fcfp avec 50% de défiscalisation Pays majorée. L'entreprise a trois autres bateaux en construction et un projet de nouvelle usine. Elle espère le retour de la défiscalisation nationale dans le secteur pêche.

Car depuis l’échec de Tahiti Nui Rava’ai, l’État s’est retiré. 43 bateaux avaient été commandés au début des années 2000 et défiscalisés. Mais seule la moitié est aujourd’hui exploitée.

Si la défiscalisation nationale a été prorogée jusqu’en 2025, elle ne s’applique plus au secteur de la pêche. C’est donc une aide en moins pour les patrons pêcheurs.

Or, avec 1,6 milliard de Fcfp en valeur exportée, le secteur pêche est en plein développement aujourd’hui. Un millier de personnes travaille dans le secteur de la pêche, avec des campagnes plus courtes ciblées sur le frais, et moins sur le congelé. Le secteur vise désormais la qualité, plutôt que la quantité.
 
Le ministre Gérald Darmanin en visite au port de pêche.
Le ministre Gérald Darmanin en visite au port de pêche. ©Polynésie la 1ère / Lucile Guichet
Publicité