Dégâts collatéraux : rupture de la canalisation des eaux usées du CHT

environnement tahiti
Dégâts collatéraux : Rupture de la canalisation du CHT
Dégâts collatéraux : Rupture de la canalisation du CHT ©Polynesie1ere
La fuite des eaux usées de l'hôpital dans la baie du Taaone perturbe fortement les habitudes des riverains. L'interdiction de baignade intervient un mois après que l'hôpital a constaté la baisse de pression dans ses canalisations.
La rupture de l'émissaire de dispersion des eaux usées du Centre Hospitalier s'est produite à moins de 200 mètres de la plage et à 8 mètres de profondeur. Les rejets de l'hôpital représentent en moyenne 400 mètres cubes par jour et il semble que la rupture de canalisation date de plus d'un mois. L'interdiction  de baignade, elle, n'est effective que depuis hier.
Thierry Stampfler / Christian Deso 
La fuite des eaux usées de l'hôpital dans la baie du Taaone perturbe fortement les habitudes des riverains. Surtout que L'interdiction de baignade arrive seulement Un mois après que l'hopital ai constaté la baisse de pression dans ses canalisations. ©Polynesie1ere

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live