Des retards à la CPS

santé tahiti
CPS
©Polynésie 1ère
C'est l'une des conséquences de la grève à la CPS. Alors que le mouvement social a pris fin mercredi 8 avril dans l'après -midi, de nombreux retards ont été observés notamment au niveau du service des indemnités journalières. 
Depuis ce jeudi 9 avril, la CPS accueille normalement le public. Et ce, après un peu plus de deux semaines de grève. Un mouvement social qui n'est pas sans conséquence...Car, si le paiement des retraites et des allocations familiales sont assurés, des retards ont néanmoins été observés au niveau du service des indemnités journalières. C’est ce service, qui est chargé de verser, par exemple, les indemnités des femmes en congé maternité ou encore des personnes en longue maladie. 

C'est le cas, par exemple, de Serge Utia. Atteint d'une tumeur cérébrale, l'homme, qui attend d'être évacué en Métropole, n’a pas reçu ses prestations. 

Écoutez Serge Utia au micro de notre journaliste Heipua Teuira-Van Bastolaer

CPS indemnités