Ecoparc : face à l'inquiétude, le gouvernement modifie le projet

écologie tahiti
Ecoparc-réactions
La vallée de Papenoo dans laquelle est prévue le projet Ecoparc ©Polynésie 1ère
Les associations de protection de l'environnement, de même qu'une partie de la population de Papenoo, ne veulent pas du projet Ecoparc. Aujourd'hui, le gouvernement a annoncé quelques modifications.
La mobilisation contre le projet Ecopark dans la vallée de la Papenoo toujours d'actualité. 3 000 signatures ont été recueillies pour contrer la construction d'un hôtel 5 étoiles et d'un parcours de golf de 18 trous. Les défenseurs de l'environnement et les associations culturelles de la vallée de Papenoo, comme Haururu, sont prêts à riposter.
face à l'inquiétude , le gouvernement modifie son projet Jean Christophe Bouissou , porte parole du gouvernement

Gilles Tautu a rencontré hier Yves Doudoute :

écoparc : position de Doudoute

Pour l'heure, aucune consultation populaire n'a encore été réalisée. Le projet Ecopark est soutenu par le gouvernement et par le ministre du tourisme Jean-Christophe Bouissou. Ce dernier revient tout juste d'un déplacement en Chine, où il s'est rendu à la 17ème édition du China International Travel Mart (CITM).

Pas d'hôtel 5 étoiles

Lors du conseil des ministres aujourd’hui, le porte-parole du gouvernement est revenu longuement sur ce projet. Il dément toute opposition au projet de la part des associations telles que Haururu, et celle des chasseurs.
Lettre de soutien à l’appui, Jean-Christophe Bouissou a affirmé que le projet, à l’origine, a subi des modifications suite aux requêtes des associations.
Aujourd’hui il n’est plus question d’un hôtel de 5 étoiles sur la partie supérieure du site. Les sites archéologiques seront simplement mis en valeur.
Sur la partie basse, 2 hôtels de 4 et 3 étoiles seront construits pour rentabiliser le projet.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live