Enfant renversé : le chauffard placé en détention provisoire

justice tahiti
chauffard enfant tué nouvel an
©Polynésie 1ère
Le procès de l'accident qui a couté la vie d'un enfant de 5 ans, le soir du réveillon, a été reporté au 23 janvier. En attendant, le chauffard, âgé d'une cinquantaine d'années, a été placé en détention provisoire.
"Il s'agit d'un dossier délicat", a plaidé Me Jourdainne lors de l'audience de ce 2 janvier, au tribunal de Papeete. L'avocat du chauffard, accusé d'avoir percuté mortellement un enfant de 5 ans, le 31 décembre, a demandé le report du procès pour mieux préparer la défense de son client. Le conseil semble vouloir donner plus de temps à l'enquête et ainsi connaître davantage les circonstances et le contexte de cette funeste soirée.
enfant renversé, le chauffard placé en détention

Me Jourdainne a rappelé que son client était certes alcoolisé, il a en effet été contrôlé 0, 44 mg par litre d'air expiré, mais aussi que l'enfant a surgit sur la route alors qu'il était caché entre deux voitures. "L'accident aurait pu arriver à tout le monde", explique l'avocat qui a tenu à souligner que son client, un entrepreneur dans le bâtiment, était très "affecté" par cet accident tragique. "Il a déjà beaucoup souffert dans sa vie. Il a perdu sa fille".

Deux condamnations


Les faits se sont produits le 31 décembre 2016 entre 20h50 et 21h05 à bord d'un 4/4 près du temple de Taunoa, situé dans le quartier Estall, à Papeete. L’enfant accompagnait ses parents au culte du nouvel An. L'accident a eu lieu pendant la pause de la cérémonie religieuse. La mère du garçon était en train de fumer une cigarette de l'autre côté de la route, en face du temple, lorsque son fils a voulu la rejoindre. Il a alors traversé la chaussée avant de se faire percuter par un pick-up qui circulait dans le sens Papeete - Pirae.

Le chauffard n'est pas un inconnu des services judiciaires. Il compte déjà deux condamnations à son actif. La première remonte au 20 janvier 1999 et concerne des faits de violence sur conjoint. La seconde date de mai 2006, l'homme avait été condamné pour conduite en état d'ivresse.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live