polynésie
info locale

Enquête au sein du service des moyens généraux de la Présidence

edouard fritch tahiti
Edouard Fritch
Edouard Fritch ©Polynésie 1ère
Edouard Fritch veut lutter contre « la complaisance coupable » et « la corruption ». 


« Qu’il s’agisse de détournement d’argent public, de trafic d’influence..., des comportements malhonnêtes adviennent malheureusement au sein de nos structures. Ils n’ont pas été absents de l’année 2015 ». Jamais un Président du Pays n’avait tenu pareils propos dans ses vœux et pourtant, il semble qu’une affaire l’inquiète.

Selon une source qui tient à rester anonyme, des règlements frauduleux ont été constatés lors d’un contrôle au sein du service des moyens généraux (SMG). Le service directement rattaché au Président et dirigé depuis le 1er janvier 2015 par Heifara Tetuaiva-Pollock emploie 150 salariés. Le fait est que les montants de paiement des factures établies pour le compte du SMG et signées par le chef de service ne correspondraient pas à la réalité. Une enquête interne aurait confirmé les bons de commande frauduleux.

Le parquet de Papeete aurait été saisi de l’affaire puisque certaines personnes du SMG ont été entendues par la gendarmerie. Mais rien ne filtre pour le moment quant au contenu des auditions.

Le personnel indirectement impliqué dans cette affaire attend un geste fort du Président du Pays. Lequel selon ses propres vœux évoque « des comportements malhonnêtes » et dit qu’il veillera «  à leur donner des suites judiciaires ou disciplinaires ».

Ce qui est certain, c’est que cette affaire tombe mal pour Edouard Fritch surtout à l’approche de son congrès le 20 février prochain.
©Polynesie1ere

 

Publicité