Epilepsie : la parole se libère

maladie tahiti
Epilepsie : la parole se libère
Epilepsie : la parole se libère ©Polynesie la1ere

Les patients atteints par cette maladie se mobilisent pour combattre les idées reçues.

En France on estime à 600 000 le nombre de personnes atteintes par cette maladie neurologique chronique pouvant se présenter sous différentes formes selon son origine. Un millier de personnes en seraient atteintes en Polynésie.

En moyenne, 115 personnes en meurent chaque année en France. L’épilepsie peut apparaitre suite à une lésion cérébrale ou être d’origine génétique. Il existe plusieurs syndromes épileptiques de sévérité variable. Environ 50% des épilepsies débutent avant l’âge de 10 ans.

Longtemps méconnue et parfois considérée comme une maladie psychiatrique, cette pathologie a souvent été cachée dans les familles. Les patients polynésiens l’évoquent désormais plus ouvertement, une manière pour eux de libérer la parole autour de leur souffrance.