polynésie
info locale

Epreuves facultatives du Baccalauréat: le "coup de gueule"!

éducation tahiti
pas content
©DR
Certains parents d'élèves montent au créneau, en effet, les étudiants qui ont choisi l'allemand, le japonais et l'italien en épreuves facultatives du baccalauréat ne pourront pas les passer sur le territoire.
Un courrier daté du 12 mai dernier met le feu aux poudres, chez les parents d'élèves qui devaient passer des épreuves facultatives du baccalauréat, telles que l'allemand, le japonais ou l'italien. En effet, ce courrier, envoyé par la Direction des Enseignements Secondaires et adressé au proviseur du Lycée Paul Gauguin et à la Directrice du lycée La Mennais, les informe que ces épreuves facultatives ne se tiendront pas cette année sur le territoire par manque de moyens, car il n’y a pas d’examinateur titulaire pour ces langues vivantes.
En tous cas le ministère de l’éducation et le vice rectorat estiment que les épreuves ne peuvent pas avoir lieu en visio-conférence, avec un examinateur situé en métropole par exemple.
Pas de sanction pour les élèves qui ont choisi ces langues en option facultatives, mais ils ne bénéficieront pas non plus des points supplémentaires que ces épreuves peuvent apporter.
Mais l'incompréhension et l'amertume demeure chez certains élèves et leurs parents, d'autant qu'hier soir, un élève résidant près de Bordeaux à pu passer son épreuve de tahitien par visioconférence, alors que son examinateur était à Tahiti.

COMMUNIQUE DES
©POLYNESIE 1ERE

 

Publicité