polynésie
info locale

Estelle Anania la prochaine plus belle femme tatouée de France ?

art Tahiti
 Estelle Anania
© Verner Degray/ Facebook Estelle Anania
Ink Girl - France est un concours national créé en 2016. Son but : élire la plus belle femme tatouée de France. Estelle Anania, une Polynésienne dont la quasi-totalité du corps est tatouée, y représente le fenua. La jeune femme de 34 ans a toute ses chances.
Le concours Ink girl France s'est ouvert ce vendredi 3 mars au Zénith de Grenoble. Douze candidates s'opposent pour être élue la plus belle femme tatouée de France. Le concours se veut fun, rock et novateur afin de casser les codes des Miss traditionnelles.

Les candidates
©Ink France

Nous avons l'immense plaisir de vous annoncer qu'Estelle Anania vient d'être élue, il y a quelques secondes, "la plus belle femme tatouée de France". Bravo à elle et merci d'avoir brillamment représenté notre fenua :) !

⚠️ La séquence du couronnement se trouve à 8'30 ^^





Estelle Anania représente la Polynésie française. Aux côtés des autres participantes, ​la belle défilera sur scène en tenue de soirée, maillot de bain ainsi que sur un thème libre. Durant ces passages, Estelle Anania portera des robes et bijoux made in fenua. La belle fait partie des favorites de ce concours.

 
La jeune femme de 34 ans a découvert le tatouage à l’âge de 18 ans. Depuis, elle n'a jamais arrêté... Il faut dire aussi que dans sa famille, le tatouage est légende. Non seulement presque tout le monde est tatoué, mais ses cousins sont aussi des artistes tatoueurs. Aroma Salmon et son frère Mano, bien connus dans le milieu, sont d'ailleurs les auteurs d'un certaine nombre de ses tatouages. Aujourd’hui, la plupart des parties du corps de la belle polynésienne sont couvertes par les dessins à l’encre.

Estelle Anania

Les attentes d'Estelle Anania : être élue pour faire les tatouages polynésiens à l'étranger. En effet, la gagnante sera l'ambassadrice du tatouage en France et représentera son pays dans des concours européens et internationaux.

Quelques semaines avant son départ pour la France, Polynésie 1ère avait rencontré la belle. Portrait d'une déesse du tatouage.


Publicité