Expédition National Geographic à Rapa : des résultats prometteurs

sciences tahiti
expedition RAPA
Une équipe de scientifiques et de documentaristes ont mené des recherches sur la faune marine et la biodiversité à Rapa ©Paul Rose/National Geographic
Les premiers résultats de l’expédition National Geographic à Rapa ont été dévoilés ce lundi matin
Pendant trois semaines, une quinzaine de scientifiques ont fait des relevés sur Rapa, une île très isolée des Australes.

Cette expédition menée par 15 scientifiques et documentaristes sur le bateau Pristine Seas, rassemble explorateurs, scientifiques de plusieurs pays (Australie, Espagne et France en particulier) et une équipe de National Geographic. Elle s’est spécialisée dans l’étude des derniers endroits préservés des océans. En Polynésie, la mission reçoit l’aide du Centre de recherches insulaires et observatoire de l'environnement (Criobe) et de la fondation Pew. Elle vise à sauvegarder les ressources marines d’une partie de la zone économique exclusive, alors que 85% des stocks mondiaux sont épuisés ou surexploités.

Durant une dizaine de jours, les experts ont passé au crible la faune marine et la biodiversité. Le résultat de cette expédition National Geographic est édifiant : le Rahui, la réglementation traditionnelle permet la préservation des espèces.
 
Notre journaliste Tauarii Lee a interrogé Jérôme Petit, directeur de l’ONG :

RAPA


En plus des découvertes qui pourraient venir dans l’intérêt de la science, l’expédition à Rapa résultera en un documentaire d’une heure pour la chaîne National Geographic. Un blog a déjà été mis en place et bien alimenté par les chercheurs, en anglais pour le moment et bientôt en français. Ils y présentent leur rencontre avec les habitants et le lagon de Rapa Iti et de Marotiri, leur découverte du « rahui », la biodiversité qu’ils observent…



               
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live