Le lycée professionnel de Faa'a met en place son drive

éducation faaa
drive LEP Faa'a
©HEIATA BULUC/POLYNESIE LA 1ère
Le lycée professionnel de Faa'a a mis en place un système de drive les 6 et 7 mai, afin d'assurer notamment la distribution des livrets, tout en restant dans son véhicule. Dans cet établissement, un tiers des élèves n'a rien reçu depuis le début du confinement.
Les 6 et 7 mai, les parents d'élèves du lycée professionnel de Faa'a sont invités au drive de l'établissement. Sans descendre de leur véhicule, les équipes pédagogiques leur remettent le dossier de réinscription pour l'année prochaine et surtout les dossiers de travail pour les trois prochaines semaines, à raison de 2 à 3h d'étude prévues par jour.

Le lycée professionnel de Faa'a compte dix filières et chaque enseignant a préparé un dossier pour ses élèves. Les mains sont désinfectées par les fenêtres des voitures, au moment du transfert des documents.
Un système nécessaire, selon le proviseur adjoint, Willy Vaiho : "l'objectif est de venir en aide et de rétablir l'équité pour l'ensemble des élèves. Nous avons 800 élèves. Depuis le 18 mars, 250 élèves n'ont rien reçu de notre établissement et les professeurs étaient inquiets. Parce qu'ils n'ont pas internet, pas d'ordinateur ou pas d'équipement informatique."

Pourtant, ce n'est pas toujours facile d'étudier à la maison pour un lycée professionnel. C'est le moment de travailler la théorie, comme explique Nicolas Broséus, professeur de maçonnerie : "J'ai des terminales qui sont censées passer l'examen cette année, donc on travaille sur tout ce qui est organisation de chantier, rotation de matériel, définir les quantités d'agréagats, de ciment, nécessaires. Ce sont des calculs à faire sur feuille. Avec les secondes, on va travailler sur les différents outillages, comment créer du ciment, les différents types de granulats."

"Les devoirs, c'est important, reconnaît Mangelina, parent d'élève. On a internet chez mon beau-père, il faut lui demander. Sinon, on attend une aide pour avoir un ordinateur. Pendant le confinement, mon fils a fait ses devoirs et maintenant il a besoin de bouger à droite à gauche, de voir ses copains."

La section couture prépare actuellement des masques en tissu, afin de les distribuer gratuitement à l'ensemble des élèves, à partir du 18 mai et de la réouverture de l'établissement.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live