polynésie
info locale

Des familles privées d'eau à Pirae

santé tahiti
eau
©AFP
Plus de quatre-vingt familles du quartier Naohata à Pirae sont privées d’eau depuis lundi 24 octobre. En cause, une facture impayée de près de 50 millions cfp.
L’association de quartier en charge de recueillir les redevances à reverser à la Polynésienne des eaux n’aurait jamais accompli sa mission. Le président Edouard Fritch, maire de Pirae, a reçu les familles à l’hôtel de ville mardi 25 octobre.
 
eau pirae
©Polynésie 1ère


Des factures d’eau impayées, des coupures ou des risques de coupure comme à Papara où les mauvais payeurs risquent aussi la sanction : le probléme devient récurrent. En France, la loi Brottes de 2013 interdit aux distributeurs de couper l’eau dans une résidence principale même en cas  d’impayés et cela tout au long de l’année. Cette interdiction a également été validée par le conseil consitutionnel. "C'est un droit qu'on ne devrait pas toucher", explique la représentante Tahoeraa Huiraatira, Sandra Lévy-Agami. 

Sandra Levy Agami


Les habitants qui pâtissent de cette coupure sont nombreux. Et quand l'eau est présente, elle n'est pas potable selon Moeata, propriétaire d'un logement à Nahuata.