polynésie
info locale

Féminicides : 3 femmes tuées en 2018 en Polynésie

violence tahiti
violences sexuelles
Le Grenelle contre les violences conjugales a été lancé, mardi 3 septembre, par le premier ministre Edouard Philippe. Des mesures sont prises pour endiguer le nombre croissant des violences faites aux femmes au plan national. En Polynésie, plus de 3 femmes sont victimes chaque jour de violences.
 
En Polynésie, chaque jour, plus de 3 femmes sont victimes d’un acte violent (1200 faits relevés chaque année). Certaines en meurent, victimes de leurs conjoints.
Selon l’Etude Nationale sur les morts violentes au sein du couple, elles étaient 3 en 2018.

Et toujours d’après ce rapport rendu en juillet dernier, le Pays détient l’un des ratios nationaux les plus élevés par rapport au nombre d’habitants.
La réduction des violences intrafamiliales fait partie des 4 priorités du plan de prévention de la délinquance en Polynésie Française.
Et pour y parvenir, des actions ont déjà été mises en place. Des "Téléphones grave danger" ont été attribués à des femmes : 9 l’année dernière.

Par ailleurs, le procureur de la République a créé une page Facebook consacrée aux violences familiales.

Quant aux propositions faites par le premier ministre Edouard Philippe, dans le cadre du Grenelle contre les violences conjugales, elles trouveront pour certaines une adaptation en Polynésie Française.
C’est le Conseil de prévention de la délinquance qui déterminera celles qui sont réalisables localement.
 
Publicité