polynésie
info locale

FIFO 2016 : les teasers des 11 films en compétition

cinéma tahiti
Petit avant goût des 11 films "en compétition" au Fifo 2016
©Montage pixlr / Sélection officielle des films "en compétition" au Fifo 2016
Cette année l’organisation a reçu 160 films dans la catégorie documentaires dont 135 ont été visionnés. Au final, 11 films ont été retenus par le comité dans la catégorie "en compétition". A quelques jours de l'ouverture du 13ème Fifo, la 1ère vous invite à découvrir les teasers.

Another country

(Australie)
Comédien australien et aborigène David Gulpilil raconte ‘Another Country’, l’histoire de ce qui est arrivé lorsque le mode vie de son peuple a été interrompu par celui des « blancs ». Ce documentaire évoque les conséquences du contact, la force de l’impact de l’Autre, les ravages causés par la superposition de deux cultures, l’une nouvelle et l’autre traditionnelle et les problèmes qui en découlent dans divers domaines de la vie quotidienne, tels que le temps, l'argent , les ordures …

Aux armes Tahitiens

(Polynésie Française)
La seconde guerre mondiale et les Tahitiens. Ce qu’on sait ou ce qui est moins connu : les pilotes de chasse, les mitrailleurs de bombardiers, les parachutistes des forces spéciales, les marins de Guadalcanal, les résistants…
Le film retrace le parcours de ces volontaires, leurs faits d’armes à travers des images d’archives et des témoignages de rares survivants, de descendants et de spécialistes de ce pan glorieux de l’histoire polynésienne. Et il n’oublie pas d’évoquer l’importance politique et sociale des Tamarii Volontaires dans la Polynésie française de l’Après Guerre.

Hip-hop-eration

(Nouvelle-Zélande)
Qui dit que votre grand-mère ne peut pas être une star du Hip-hop? Pas les Néo-zélandais.
Pour Kara, Maynie et Terri, plus de 90 ans chacune, le voyage à Las Vegas pour le championnat mondial de danse Hip-hop est le voyage de leur vie, un défi à relever. Elles le font avec 24 autres nonagénaires et leur coach Billie Jordan qui les a amenés à repousser les limites de l’âge et à donner un peu de folie rythmée à leur paisible retraite. Ce film est un hymne à la vie, un bel échange entre les générations.


Le salaire des profondeurs

(Nouvelle-Calédonie)
« Je suis fidjien et j’ai 20 ans… ». Dans ce film, la voix du narrateur nous emporte à travers son récit, dans l’histoire de centaines de pêcheurs à Fidji. Habitants des îles éloignées de l’Archipel, lorsque les compagnies chinoises leur proposent un nouvel Eldorado, leur vie bascule. L’Eldorado, les profondeurs de la mer… Et l’or que les Chinois convoitent, ce sont les bêches-de-mer. Argent facile de prime abord, travail dangereux, illégalité, pillage des fonds marins, accidents… Un voyage dans les profondeurs qui les marque à jamais !


Prison songs

(Australie)
Berrimah, territoire du Nord en Australie, est un centre pénitentiaire où sont enfermés 800 prisonniers, hommes et femmes, à 80%, des Aborigènes. « On peut tous finir dans un endroit comme celui là, mais y être pour des années, c’est dur. Même si c’est juste. » C’est ce dont témoignent, Renato, Max, Wurdankardi ou Bernardine et Molly… L’art, la musique et la danse, les aident à se poser des questions et à en poser à la société. Un docu-musical, entre comédie et tragédie, chargé de vérités et d’émotions. 


Putuparri and the rainmakers

(Australie)
Tom Putuparri Lawford est un Aborigène pris entre deux mondes. Il a cédé aux tentations du monde moderne mais a accepté la responsabilité de guider sa communauté, de lutter pour les terres ancestrales de son clan et, artiste complet, d’oeuvrer pour la transmission du savoir traditionnel. Sa vie est marquée par ses voyages vers « Kurtal » dans le désert, là où sa famille a toujours pratiqué le rituel des faiseurs de pluies. Ce film témoigne de l’espoir de faire vivre encore les rituels et la culture autochtone. 


The ground we won

(Nouvelle-Zélande)
L’univers masculin d’une communauté rurale Néo-zélandaise est observé à travers les pratiques et les rituels de son club de rugby. Après une longue série d’échecs, l’équipe d’agriculteurs tente de redorer son blason. Le match du samedi soir est un exutoire pour supporter, entre grossièretés et camaraderie, les responsabilités de la ferme et de la paternité. Il permet à chacun de prouver sa valeur. De ce monde viril, le spectateur découvre les apprentissages, les moqueries, la 3ème mi-temps et la force des liens qui
unissent les membres du club.


The price of peace

(Nouvelle-Zélande)
Ce documentaire suit, Tame Iti, militant Maoris pendant les sept années dramatiques allant des raids de la police «anti-terroriste», dans sa communauté, de son arrestation et de son emprisonnement, jusqu’à la signature d’un « traité de paix » entre sa tribu, Ngai Tuhoe, et la Couronne. Après deux cents ans de guerre et de griefs contre la Couronne, cet épisode historique s’est terminé par des excuses émouvantes des représentants de la Police et de la Couronne au peuple, Ngai Tuhoe et à la famille de Tame, apportant
réconciliation, paix et partenariat.


Tupaia

(Polynésie Française et Nouvelle-Zélande)
Nous connaissons tous le Capitaine Cook, mais qu’en est il du navigateur tahitien Tupaia qui contribua à faire de son voyage en Nouvelle-Zélande une réussite ? Ce grand prêtre polynésien se révéla être un diplomate, un politicien et un artiste. Le film relate l’aventure de Tupaia et traduit la fascination des Maoris pour ce personnage, qu’ils avaient reconnu comme l’un des leurs, et aujourd’hui toujours très présent dans la mémoire de tous les Néo-zélandais. Il montre la version océanienne du premier contact entre les Anglais et les Maori.


Une équipe de rêve

(Royaume-Uni)
Après une défaite historique 31-0 contre l’Australie en 2001, les Samoa Américaines, dernières au classement de la FIFA, sont toujours à la recherche de leur première victoire en match officiel. N’ayant pas marqué un but depuis 4 ans mais décidée à laver son honneur en se qualifiant pour la coupe du monde 2014, un rêve à réaliser, l'équipe fait appel à l’entraîneur néerlandais Thomas Rongen. Il découvre, une attachante équipe dont Nicky, gardien de but hanté par 31 buts encaissés et«Jailyah», premier joueur transgenre de la FIFA.


Vision in the dark : the life of pinky thompson

(Hawaii / USA)
Au retour de la seconde guerre mondiale, Pinky Thompson, Hawaiien, a apporté toute son énergie aux services sociaux de son archipel. Il a oeuvré toute sa vie pour améliorer les conditions de vie des enfants et donner aux Hawaiiens leur place dans la société locale et américaine. Il a incarné un esprit nouveau, un engagement tenace et sans relâche. Activiste pacifique, Pinky a défendu son identité d’Hawaiien, son peuple et sa culture. Il a fait naître une nouvelle génération de dirigeants du pays. Un véritable portrait d’océanien engagé.

Pour connaitre les horaires de diffusion des films, téléchargez le catalgoue complet du FIFO : 

[LES FILMS] La sélection de ce 13ème FIFO aborde des thèmes très variés : - le sport et le dépassement humain, - l'...

Posté par FIFO Tahiti sur jeudi 14 janvier 2016
Tout savoir sur le FIFO :
Page émission FIFO Polynésie 1ère : http://polynesie.la1ere.fr/emissions/fifo
Page facebook : https://www.facebook.com/fifo.officiel/?fref=ts
Page officielle : http://www.fifo-tahiti.com/
Publicité