Forum UE-PTOM : le climat au menu des discussions

outremer tahiti
Forum PTOM
©Service de communication de la Présidence
Le ministre du tourisme a représenté le gouvernement lors du 14e forum UE-PTOM organisé par la Commission Européenne et l’association des Pays et Territoires d’Outre-mer. Il s'est tenu aux Iles Vierges britanniques.
Ce rendez-vous annuel entre les Pays et Territoires d’Outre-Mer (PTOM), les Etats membres de l’Union européenne auxquels ils sont liés et la Commission européenne,  comprend trois temps forts :
 
-  La conférence ministérielle de l’OCTA (Overseas Countries and Territories Association) qui est l’assemblée générale de l’association, objet de la première journée de réunion ;
-  Le forum UE-PTOM qui réunit des représentants de l’UE (Commission européenne), des PTOM et des états membres auxquels ils sont liés (Royaume-Uni, Danemark, Pays-Bas et France), objet de la seconde journée de réunion ;
-   Les rencontres trilatérales CE-PTOM-EM, réunions techniques de suivi de l’exécution du Fonds Européen de Développement (FED), territorial et régional, intercalées entre les sessions de la conférence ministérielle.
 
La conférence  ministérielle de l’OCTA est l’occasion pour les Pays et Territoire d’Outre-mer (PTOM) de faire un point sur le fonctionnement de l’association mais aussi d’échanger sur la vulnérabilité et les responsabilités des PTOM en matière de changement climatique. Dans ce cadre, le ministre a fait valoir les attentes de la Polynésie française vis-à-vis de l’Union européenne et, en particulier, a appelé au soutien de l’UE pour que les PTOM, dont l’innovation pour l’atténuation et les efforts d’adaptation au changement climatique méritent d’être considérés, puissent bénéficier des contributions internationales, dont le fonds vert.
 
Le forum UE-PTOM qui a suivi était présidé par Neven Mimica, Commissaire européen à la coopération internationale et au développement. Les différentes interventions officielles ont rappelé l’importance géostratégique des PTOM ainsi que leur rôle essentiel de sentinelle dans l’adaptation au changement climatique. La ministre des Outre-mer, George Pau-Langevin, a souligné que la France était très attentive à la qualité des relations UE-PTOM et a appelé de ses vœux l’engagement sans tarder des discussions sur l’après 2020, permettant de faire évoluer le statut des PTOM afin que leurs liens privilégiés avec les Etats membres et, donc, leur appartenance à la famille européenne soit mieux pris en compte.
 
A l’occasion d’une table ronde sur le changement climatique, le ministre du tourisme a fait valoir l’expérience de la Polynésie française en évoquant, d’une part, les initiatives en matière d’adaptation (Fare MTR, abris para-cycloniques, plans d’urgence) et, d’autre part, les innovations pour la réduction des gaz à effet de serre (SWAC, plan de transition énergétique, énergie thermique des mers, centrales hybrides).

Source : communiqué de la Présidence
Les Outre-mer en continu
Accéder au live