polynésie
info locale

Fritch préfère régler les problèmes de la Polynésie à Paris plutôt qu'à New-York

politique tahiti
Fritch préfère parler des problèmes de la Polynésie à Paris plutôt qu'à New-York
©Présidence
Après New-York, Edouard Fritch a pris la direction Paris pour rencontrer la ministre des Outre-mer. Une visite protocolaire qui a aussi été l'occasion d'évoquer avec elle des sujets comme le nucléaire, les accords de Papeete, la révision du statut.
A Paris, Edouard Fritch s'est donc entretenu avec Ericka Bareigts. C'est la première fois que le président du Pays rencontrait la nouvelle ministre des Outre-mer. Une visite protocolaire où des sujets comme la révision de la loi Morin, les accords de Papeete ainsi que la révision statutaire ont été abordés.
Edouard Fritch l'a expliqué à Marie-Carline Chardonnet, d'Outre-mer 1ère :

Frich préfère parler des problèmes de la Polynésie à Paris plutôt qu'à New-York


Selon l'AFP, Le toilettage du statut d'autonomie de la Polynésie française fera l'objet d'un projet de loi organique qui devrait être présenté au Parlement avant la fin de l'année, a indiqué jeudi Edouard Fritch lors d'une conférence de presse à Paris. (...)
Les modifications statutaires porteront notamment sur "la reconnaissance du fait nucléaire" après les 193 essais nucléaires réalisés sur les atolls de Moruroa et Fangataufa entre 1966 et 1996, et "la sanctuarisation de la dotation globale d'autonomie", rente annuelle accordée à la Polynésie française par la France (90,5 millions d'euros prévus pour 2017) notamment pour compenser la chute de l'activité économique après ces essais.
Même si la France a reconnu le fait nucléaire depuis 2010, "il y a nécessité d'aller plus loin sur cette reconnaissance", a insisté M. Fritch à l'AFP.

Désinscription de la Polynésie


Edouard Fritch a aussi confirmé qu'il voulait la désinscription de la Polynésie. Compte tenu de son statut d'autonomie, le président du Pays a estimé que la Polynésie n'avait rien à faire sur la liste de l'ONU des pays à décoloniser.
Mais il n'a pas engagé de démarches pour désinscrire la Polynésie française de la liste des pays à décoloniser. Selon son entourage, le président du pays n'a pas voulu faire de pressions sur les membres de la 4e commission de l'ONU.

Fritch préfère parler des problèmes de la Polynésie à Paris plutôt qu'à New-York


A propos de la loi sur l'égalité réelle, le président du Pays va insister auprès de l'Etat pour qu'il soutienne la Polynésie dans ses efforts en matière d'éducation et de santé, afin que tous ses habitants puissent en bénéficier :

Fritch préfère parler des problèmes de la Polynésie à Paris plutôt qu'à New-York


Fritch préfère parler des problèmes de la Polynésie à Paris plutôt qu'à New-York
Le président du Pays et la nouvelle ministre des Outre-mer. ©Présidence

©Polynésie 1ère

                           
Oscar Temaru n'ira pas aux Antilles
Le président du tavini huiraatira a dû changer son programme car les aéroports de Floride sont fermés à cause de Matthew, ouragan de catégorie 3.
Un million et demi de personnes ont été évacuées dans cet état du sud de l'Amérique. Oscar Temaru est donc contraint de rentrer au fenua.
Il arrivera à Tahiti samedi soir. Après New York, il devait se rendre aux Antilles pour rencontrer les élus susceptibles de lui apporter des signatures pour sa candidature à la présidentielle.
Publicité