Le gang des voleurs de " ice-cream " devant la justice

justice tahiti
Palais de justice de Papeete
©Axelle Mésinèle / Polynésie 1ère
7 hommes ont comparu, jeudi 24 octobre, devant le tribunal correctionnel pour des vols dans une entreprise de fabrication de glaces. 5 d'entre eux y travaillaient.
 
Des employés pas vraiment tip top... Tout a commencé par un appel anonyme au patron de la société de fabrication de glaces. L'auteur du coup de téléphone a révélé que des employés de l'entreprise dérobaient la marchandise, certains même la revendait. Après enquête, ce sont donc 7 hommes, 5 chauffeurs de la société et 2 receleurs, qui ont été renvoyés devant le tribunal correctionnel. Les chauffeurs avaient pris pour habitude de prendre en douce des touques, c'est-à-dire de grands contenants de 11 litres de glace. Le système était bien rodé. Avant de partir en livraison, les chauffeurs qui travaillaient en binôme, occupaient la personne chargée de surveiller le chargement, pendant qu'un autre rajoutait des touques dans le camion.

La société mise au courant du manège qui s'opérait dans ses locaux, a mis en place une surveillance étroite. Et en un mois, elle a découvert que 157 touques avaient disparu dans la nature. " On a donné à la famille " ont expliqué certains chauffeurs, d'autres étaient passés à la vente. L'un d'eux livrait son frère et le compagnon de celui-ci. Le couple de receleurs se chargeait d'écouler les litres de glace au prix de 3 000 francs la touque et reversait la moitié de l'argent au chauffeur. De quoi s'assurer un complément de revenu. Un des chauffeurs a déclaré à la barre qu'en 2016 quand il a intégré la société, il voyait ses collègues se servir, alors, il a fait de même.

La société a estimé son préjudice à plus de 5 millions de francs sur 5 mois. Sur une année, la perte se chiffrerait à 25% du résultat de l'entreprise. Les chauffeurs travaillent encore dans cette société. Cette dernière attendait le procès pour prendre des mesures disciplinaires à l'encontre de ses employés indélicats. Les receleurs ont été condamnés à 8 mois de prison avec sursis mise à l'épreuve de 2 ans. Quant aux peines des chauffeurs, elles vont d'un à 2 ans de prison avec sursis mise à l'épreuve de 3 ans. Tous les prévenus devront indemniser la société de fabrication de glaces.