Les gardiens de prison de Nuutania réclament plus d’équité

justice tahiti
nuutania
©lemonde
Une manifestation est prévue ce lundi devant les portes du centre pénitentiaire. Force Ouvrière dénonce une différence de traitement entre la prison de Faa’a et celle de Papeari concernant les postes vacants.
Un poste est actuellement en consultation mais seuls les gardiens de Tatutu ont été autorisés à postuler.

Le délégué régional de FO Pénitentiaire de Polynésie française, Karl Manutahi, parle d’une gestion à deux vitesses.

« Pourquoi vouloir diviser les agents de Tatutu et de Nuutania ? »

Les entretiens pour le poste vacant ont lieu ce lundi.

Le syndicat demande à l’administration pénitentiaire de suspendre sa décision.

FO demande également de réserver les postes vacants aux Polynésiens et de faciliter le retour au pays des agents qui sont hors du territoire.

« On dénonce aussi la souffrance au travail »

Les agents attendent également la venue de la mission parlementaire sur les carrières et la mobilité des fonctionnaires ultramarins.

Les députés doivent arriver à la fin du mois comme annoncé par Nicole Sanquer.

Les agents pénitentiaires veulent un inventaire des postes vacants et des personnels en attente d’une mobilité.