Gaston Flosse réclame la souveraineté de la Polynésie

gaston flosse tahiti
Gaston Flosse réclame la souveraineté de la Polynésie
©polynésie.la1ère

Gaston Flosse a tenu à présenter mercredi 2 juin le nouveau nom de son parti : "Amuitahiraa o te nuna'a Maohi". Premier parti à réclamer la souveraineté en association avec la France. Mais tout ceci ne sera officiel qu'après le congrès du parti au mois de juillet.

Le Tahoeraa Huiraatira n’est plus…

 

Ne l’appelez plus « Tahoeraa » mais "Amuitahiraa o te nuna'a Maohi", le parti orange a décidé de changer de nom. Une décision prise par le conseil politique du parti et qui devrait être validée lors du congrès du parti qui n'a pas encore eu lieu en raison du Covid.

Un signe de renouveau qui démontre qu’à presque 90 ans, le "vieux lion" n’a pas l’intention de lâcher la barre. Au cours d’une conférence de presse ce mercredi 02 juin il a tiré, sans surprise, à boulets rouges sur le gouvernement et l’Etat.

Echec de la politique économique

 

Pour Gaston Flosse les plans de relance successifs initiés par le gouvernement d’Edouard Fritch n’ont servi à rien : «  Monsieur le président Fritch, quels sont les résultats que nous attendons de ce 2e plan. Aucun … ». Il dénonce l’absence de leader capable de redresser la barre du pays, le sous-entendu est clair ...

Le bateau polynésien coule parce qu’il n’a pas de cap et de commandant

Gaston Flosse

Gaston Flosse réclame la souveraineté de la Polynésie
©polynésie.la1ère

L’Etat piétine l’autonomie

 

Au premier rang des complices d’Edouard Fritch dans l’effondrement du pays, Gaston Flosse s’attaque à sa cible désormais préférée : l’Etat. Selon lui la récente visite du ministre des outremer Sébastien Lecornu démontre une attitude colonialiste. L’Etat déciderait pour les polynésiens, notamment en matière de santé publique dans la crise covid, alors que c’est une compétence du pays. « L’état piétine l’autonomie », a-t-il martelé. Proposant désormais que la Polynésie devienne un Etat souverain associé à la France.

Enfin dans une lettre ouverte au président Macron il revient sur la table ronde du nucléaire qui aura lieu début juillet à Paris. Il regrette de ne pas avoir été invité alors qu’il était le président en exercice au plus fort des essais nucléaires. L’occasion de répéter qu’il a été trompé par la France sur l’innocuité des essais nucléaires.

Gaston Flosse est l’invité des journaux télévisés de Polynésie la1ère ce mercredi 02 Juin.

Regardez ce reportage de Brigitte Olivier et Nicolas Suire :