Le gouvernement et les indépendantistes à la tribune de l'ONU

gouvernement de polynésie tahiti
ONU
©Capture d'écran ONU
Samedi, Edouard Fritch s'envolera pour New York, afin de s'exprimer à la tribune des Nations Unies. Il s'agit pour le président "porter la voix de l'autonomie" jusqu’à l'ONU. Une voix qui sera nuancée par le chef de l'opposition indépendantiste Oscar Temaru, qui prévoit lui aussi de s'exprimer
A quelques jours du départ vers New York, le gouvernement et l'Union pour la Démocratie  peaufinent leur discours.
Samedi en effet, Edouard Fritch s'envolera pour New York, afin de s'exprimer à la tribune des Nations Unies.Il s'agit pour le président "porter la voix de l'autonomie" jusqu’à l'ONU.
Pas question cependant pour le gouvernement d'afficher sur la scène internationale l' opposition avec les indépendantistes .Edouard Fritch entend relayer le courant des autonomistes, majoritaire, qui souhaite conserver ce statut au sein de la République Française. Il faut montrer selon le Edouard Fritch « un pays soudé », qui disposera de 10 minutes pour s’exprimer.

Il sera contré à la tribune de l'Onu par le chef de l'opposition indépendantiste, Oscar Temaru qui prévoit lui aussi de s'exprimer avec 18 autres personnes.
Les détails avec Heidi YIENG KOW et Hubert LIAOA quelques jours du départ vers New York, le gouvernement et l'Union pour la Démocratie  peaufinent leur discours.

Pour Richard Tuheiava élu du UPLD à l'assemblée, la réinscription de la Polynésie sur la liste des pays à décoloniser a déjà permis au pays de faire entendre sa voix. 
Cette fois encore, pour le courant indépendantiste il s'agit de rappeler le maintien de la résolution voté le 27 juin par le Comité de décolonisation, par laquelle l'Onu exhorte la France à garantir la souveraineté permanente du peuple polynésien sur ses ressources.
Pas question pour eux de revenir sur le fait nucléaire,on attend toujours que les nations unies fasse pression sur le gouvernement Français afin que la Polynésie et les Polynésiens puissent enfin obtenir des excuses officielles et la reconnaissances du fait nucléaire.
Autre sujet sur lequel ils veulent continuer de mettre la pression : celui des ressources maritimes.

Les détails avec Heidi Yieng Kow et Hubert Liaoa, qui ont rencontré Edouard Fritch et Richard Tuheiava
Samedi, Edouard Fritch s'envolera pour New York, afin de s'exprimer à la tribune des Nations Unies. Il s'agit pour le président "porter la voix de l'autonomie" jusqu’à l'ONU. Une voix qui sera nuancée par le chef de l'opposition indépendantiste, Oscar Temaru , qui prévoit lui aussi de s'exprimer. ©Polynésie 1ère

Samedi, Edouard Fritch s'envolera pour New York, afin de s'exprimer à la tribune des Nations Unies. Il s'agit pour le président "porter la voix de l'autonomie" jusqu’à l'ONU. Une voix qui sera nuancée par le chef de l'opposition indépendantiste, Oscar Temaru , qui prévoit lui aussi de s'exprimer. ©Polynésie 1ère


Le gouvernement et les indépendantistes à la tribune de l’ONU