Grève des hydrocarbures : les compagnies aériennes les plus vulnérables

social tahiti
Grève des hydrocarbures : les compagnies aériennes les plus vulnérables
©Polynésie 1ère
Toujours aucune issue dans le conflit entre les transporteurs d’hydrocarbures et la CSIP. Les discussions sont en cours mais le mouvement est maintenu. Les compagnies aériennes s’inquiètent sans toutefois s’alarmer. La situation deviendrait critique si le conflit perdure.
Deuxième jour de grève pour les fournisseurs d’hydrocarbures du fenua. Et toujours aucune issue entre les directions des différentes sociétés et le syndicat CSIP.
Les stations-service ne sont pas encore impactées. En revanche, l'approvisionnement des avions, les longs courriers surtout, pose problème si la grève se poursuit au-delà de 5 jours.
Air Tahiti prévoit d'ors et déjà des retards sur certains vols pendant la durée de cette grève, mais les plus pénalisés sont les compagnies internationales.
ATN en tête de liste. La compagnie au tiare essaie de jouer avec ses réserves, d'aller refueler ailleurs. Actuellement, c'est un problème car c'est la haute saison et les avions sont pleins.

Michel Monvoisin, PDG de la compagnie au tiare, est au micro de Miri Tumatariri :

2e jour grève des hydrocarbures


Et en cas de persistance du conflit social, les compagnies aériennes espèrent une intervention de l’Etat à travers le haut-commissariat. Des réquisitions de personnel de la Somstat pourraient alors intervenir.

Grève des hydrocarbures : les compagnies aériennes les plus vulnérables
©Polynésie 1ère

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live