Grève des hydrocarbures : les conséquences commencent à se faire sentir

grève des stations-service tahiti
Grève des hydrocarbures : les compagnies aériennes les plus vulnérables
©Polynésie 1ère
Au sixième jour de grève, les effets se font déjà sentir. Plusieurs goélettes pour les îles n’ont pas pu embarquer leurs fûts de carburant et la compagnie Air Tahiti puise déjà dans ses stocks.
Si les automobilistes sont, pour l'heure, épargnés par ce conflit social, la situation devient plus tendue pour les transports maritimes et aériens. En effet, la pénurie menace les vingt-deux atolls des Tuamotu Est et Centre desservis par bateaux.

Ecoutez Yolanda et Tiare du Cobia et du Kura Ora, au micro de notre journaliste Miri Tumatariri :

greve carburant bateaux


Mais la grève menée par le syndicat CSIP ne menace pas seulement les Tuamotu. La compagnie Air Tahiti commence à prendre des mesures pour économiser du kérosène. Selon la Dépêche de Tahiti, les vols qui vont à Bora Bora et font escale à Moorea sont désormais limités à 50 personnes. Si le mouvement social se poursuit, la mesure sera étendue aux vols vers l’archipel des Australes.
 
Les négociations doivent reprendre cet après midi à 14h. Par ailleurs la direction de Total a lancé une procédure en référé au tribunal pour faire lever le blocage du dépôt de la compagnie.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live