polynésie
info locale

Grève effective au CHT du Taaone: "Si on ne ferme pas un service, on risque l'accident"

santé tahiti
grève
archives ©1.ère
La réunion prévue entre les 6 organisations syndicales et le vice-président Nuihau Laurey a duré plus d'une heure sans aboutir sur un accord. La grève est effective depuis minuit, et une centaine de personnels soignants étaient réunies ce matin à l'entrée à l'appel de l'intersyndicale.
Seule véritable annonce de la matinée, le gouvernement propose de "soutenir les personnels soignants et les médecins pour emprunter auprès des banques". L'hôpital, qui fonctionne sur un budget annuel de 20 Milliards de FCP dont 13 abondés par le pays, s'est vu amputé de 600 Millions de FCP dans son budget de fonctionnement. C'est l'unique revendication des grévistes, "qui ne demandent aucune augmentation de salaire". Côté blouses blanches, on estime que le CHT a besoin d'1,6 Milliard de FCP d'investissement, faute de quoi il faudra "fermer des services, dont certains sont obsolètes, comme le scanner". Plus grave, certains médecins "redoutent un accident médical" lié au manque de moyens. "Soit on arrête la greffe rénale, soit on arrête l'oncologie, on ne peut plus tout faire avec cette réduction de budget".

Le mouvement va se poursuivre toute la journée avec comme conséquence, le report des consultations et du traitement des "pathologies peu graves", mais il n'affectera pas le fonctionnement des urgences.
Publicité