polynésie
info locale

Hura Tapairu : la voix des jeunes

danse tahiti
HT 2016
La troupe Manahau ©Facebook / Maison de la Culture
Le 12e Hura Tupairu est terminé. Le cru 2016 a été très bon. Sur scène, les troupes de ori tahiti ont offert au jury comme au public des spectacles magnifiques, elles ont aussi transmis les messages de la jeunesse polynésienne.
Du 24 novembre au 3 décembre, vingt-sept formations se sont affrontés sur les planches du Grand théâtre de la Maison de la culture. Les groupes en compétition ont offert au jury ainsi qu’au public six magnifiques soirées de concours, dont cinq à guichet fermé.


Au terme d’une soirée des finales chaleureuse et intense, un cahier des prix de deux millions neuf cent mille fcp a été attribué.

C'est le groupe Manohiva qui a remporté le grand prix Hura tapairu. La troupe de Jean-Marie Biret, Manahau, remporte le deuxième prix, Tahiti Hura est troisième. Pour le prix Mehura, la troupe de Turia Temorere, Hia'ai, l'emporte sur Manohiva Mehura, deuxième, et Hei Tahiti Vahine, pour le troisième prix, et enfin, Mana Atua pour le quatrième. 


Pour rappel, vendredi 2 décembre, la cérémonie de remises des prix avait permis de récompenser d'autres groupes dans d'autres catégories. La troupe de Jean-Marie Biret, Manahau, marque les esprits en remportant plusieurs prix, tout comme la troupe Manohiva qui remporte des prix dans presque toutes les catégories.

Un tremplin


Cette année, une fois encore, le jury, qui compte six membres dont quatre sont présents depuis les premières éditions,était composé de personnalités reconnues dans le milieu culturel. Parmi elle, Moana’ura Tehei’ura, président du Jury, chorégraphe et metteur en scène indépendant.

Très engagé dans la culture, l'homme est ravi de voir ces jeunes s'exprimer pleinement sur la scène du Grand Théâtre. "Le règlement Hura Tapairu est moins strict que le Heiva. On voit les interrogations des jeunes, avec leur fougue et parfois leurs révoltes. Le Hura Tapairu, c'est la voix des jeunes", confie Moana’ura Tehei’ura.


Retrouvez le reportage complet dans nos journaux télévisés de ce dimanche 4 décembre sur Polynésie 1ère
Publicité