"Il y a une vie après le covid-19"

coronavirus tahiti
"Il y a une vie après le Covid-19"
©Patrick Tsing Tsing
Ils ont vaincu le Covid.
Ils sont debout. Le sénior de Papara et le marin Équatorien évacué depuis les Marquises. Ce sont deux des trois malades passés par la réanimation du CHPF (Centre hospitalier de Polynésie française). Eloi a 72 ans et après six semaines d’hospitalisation, puis six semaines de rééducation, il est capable de marcher une heure, sans s’essoufler.
Eloi reprend le contrôle de son corps

Marin depuis 32 ans, Yonni lui, est cet équatorien hélitreuillé aux Marquises. Au moment de son hospitalisation, tout l’équipage de 29 personnes était malade, c'était le seul dans un état critique.
Yonni, l'équatorien qui avait été hélitreuillé aux Marquises

Cette bienveillance de son entourage, Eloi ne l’a pas éprouvée tout de suite, et il a cru à un moment qu’on ne le laisserait plus jamais sortir de l’hôpital. Aujourdhui, il tient à remercier les médecins qui l’ont épaulé, et au moment où l’on peut craindre un retour du virus, les services de réanimation disposent de 60 lits équipés. L’environnement médical est plus favorable.

C’est ce message de vigilance et d’espoir que le corps médical souhaite diffuser. Et l’image de Eloi et Yonni qui reviennent à la vie est le meilleur vecteur de ce message positif.
il y a une vie après le covid
Les Outre-mer en continu
Accéder au live