Indice des prix en Polynésie française : baisse d’1,4% en glissement annuel

économie tahiti
Indice des prix
©ISPF
En juin 2018, l'indice des prix à la consommation a baissé de 0,2 % et s'établit à 98,64 (base 100 décembre 2017). Cette diminution est essentiellement liée à la baisse de 1% des prix des produits alimentaires et boissons non alcoolisées.
En glissement sur douze mois, l'indice général des prix à la consommation diminue de 1,4 %. L’indice ouvrier diminue également de 0,2 % en juin 2018. Il est en repli de 1,8 % sur les douze derniers mois. L'indice général (hors transport aérien international) baisse quant à lui de 0,3 % en juin 2018. Il diminue de 1,9 % en glissement annuel.
En ce qui concerne l'index du Bâtiment et des Travaux Publics (BTP), celui-ci augmente, en juin, de 0,1 %. La hausse des prix des « matériaux métalliques » (+ 1,0 %) et des « services » (+0,3 %) est légèrement compensée par la baisse des prix des « matériaux électriques et chimiques » (- 0,1 %). L'index du « Bâtiment » augmente de 0,1 % et celui des « Travaux Publics » est stable.
Dans le Bâtiment, l'index du « Gros Œuvre » et celui du « Second Œuvre » progressent de 0,1 %. Dans les Travaux Publics, l'index du « Génie Civil » diminue de 0,1 % et celui des « Travaux Spécialisés » progresse de 0,1 %. Sur douze mois, l'index général du BTP est en hausse de 0,8 %, celui du Bâtiment croît de 1,0 % et celui des Travaux Publics, de 0,5 %.

Les index hybrides prennent, pour leur part, en juin, les valeurs suivantes (base 100 en décembre 2010) :
Indice des prix
Tendance à la hausse pour le prix des hydrocarbures au 1er août
Le Vice-président a présenté les données relatives à l'évolution des cours des produits hydrocarbures et notamment les conséquences sur leurs prix à la pompe.
Si l’annonce de l’augmentation de la production de pétrole de l’Arabie Saoudite et de la Russie se veut rassurante, l’inquiétude du marché est en revanche grandissante en raison des perturbations qui impactent négativement le niveau de l’offre mondiale de pétrole.
Aux dates de chargement des produits hydrocarbures liquides, les prix CAF exprimés en Fcfp affichent des variations contrastées sous l’effet conjugué de l’évolution des cotations sur le marché de Singapour et de la hausse de la devise américaine.
Si ces fluctuations devaient durer, le Conseil des ministres serait contraint d’augmenter les prix des hydrocarbures pour le mois d’août.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live