publicité

Intoxication alimentaire au CHPF : la rupture de la chaîne du froid mise en cause

Selon nos confrères de la Dépêche, mardi 21 juillet, après s'être régalés avec un ma'a Tahiti au self-service de l'hôpital de Taaone, plusieurs agents se sont plaints. Selon les résultats des analyses effectuées, la rupture de la chaîne de refroidissement serait à l'origine de cette intoxication.

© (D.R.)
© (D.R.)
  • polynesie1ere.fr
  • Publié le , mis à jour le
L'intoxication alimentaire des agents de l'hopital de Taaone, mardi dernier, provient de la rupture de la chaîne du froid. Ce sont les résultats des analyses effectuées suite à la plainte de plusieurs agents du CHPF. 

Le 21 juillet dernier, l'entreprise de restauration en charge des repas du CHPFpropose un déjeuner couleur local. Le personnel de l'établissement ainsi que certains particuliers en visite à l'hôpital, ont donc eu la "chance" de déguster un ma'a tahiti à base de poisson et de porc. Mais, trois heures plus tard, des symptômes sont apparus, certains se sont même retrouvés aux urgences. "Nous avons récolté, dans l'après-midi, différentes plaintes des agents de l'hôpital. Au bout de deux cas avérés présentant des symptômes et ayant consommé le même plat, on peut soupçonner une intoxication alimentaire. Mais pour l'heure, nous avons aucune confirmation, nous attendons le résultat des analyses ", confiait alors Noéline Matanoa, responsable de la restauration du CHPF, avant que les résultats d'analyse ne soient connus.

Écoutez les précisions de Noéline Matanoa, interrogée par notre journaliste Abinera Tematahotoa.

intoxication alimentaire

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play