polynésie
info locale

Jeu de chaises musicales et grand ménage à l'Assemblée: la synthèse

politique Tahiti
assemblée
©P.1ère
Vous avez manqué les tractations de la nuit ou les débats de jeudi matin à l'Assemblée de Polynésie ? Séance de rattrapage et point sur les forces en présence à Tarahoi et les éventuelles alliances. Il est aussi question d'exclusions et de remaniement ministériel...
Le Taho’era’a Huira’atira n’a plus le monopole au sein des commissions à l’Assemblée de Polynésie française. La deuxième séance de la session administrative s’est tenue jeudi. La répartition des présidences des commissions était le principal enjeu de cette journée.
 Le nouveau groupe Tapura Huiraatira a été l’animateur de cette lessive de printemps, il a bien sûr été soutenu par les deux partis d’opposition.  
 
Exit un certain nombre de représentants Taho’era’a qui tenaient jusque là les 9 commissions.
Désormais, le 4ème groupe dans l’Hémicycle, celui d’Edouard Fritch préside 3 commissions.  John Toromona a également hérité de la présidence de la commission permanente. L’UPLD, ATP et le Taho’era’a Huiraatira ont chacun hérité de deux commissions.
 
L’ouverture du 4ème groupe est donc évidente. Le Taho’era’a Huira’atira est ébranlé:  il ne compte plus que 23 sièges
Le Tapura Huiraatira, lui, en compte 15, mais ce chiffre pourrait passer à 17, à la faveur d’un remaniement ministériel.
Frédéric Riveta et René Temeharo pourraient faire leur retour au sein de l’hémicycle. Les pro Fritch gagneraient ainsi deux sièges, tandis que le Tahoera’a Huiraatira en perdrait deux avec les départs d’Evans Haumani et de Fernand Tahiata.
 
Ce ne sont pour l’heure que des projections mais une chose est sûre: à l’assemblée, Edouard Fritch et son gouvernement auront désormais besoin de l’appui de l’UPLD et d’ATP. Si l’on se réfère au communiqué publié hier par le Tahoeraa Huiraatira, les membres du nouveau groupe Tapura Huiraatira sont automatiquement exclus du parti orange, suite à la création de ce nouveau groupe dissident.
jeu de chaises musicales - Eric Tang / Léopold Tefaatau
Sylvana Puhetini, présidente du groupe Tapura Huiraatira à l’Assemblée de Polynésie

 

Publicité