Journée mondiale contre le Sida : la lutte doit continuer

santé tahiti
Symbole de la lutte contre le sida, un ruban rouge orne désormais la façade du ministère des Outre-mer.
Symbole de la lutte contre le sida, un ruban rouge orne désormais la façade du ministère des Outre-mer. ©Léia Santacroce
La ministre des Outre-mer s’est fixé pour objectif, d’ici 5 ans, de diminuer de 50%, le nombre de personnes contaminées par le VIH. Une annonce faite, la semaine dernière, à l’occasion des Etats généraux des élus locaux contre le SIDA.
Pour Georges Pau-Langevin, il faut multiplier les dépistages rapides sous forme d’unités mobiles partout outre-mer. Il faut aussi ouvrir des espaces destinés à l’information et à la prévention des 13-25 ans.

journée de lutte contre Sida


George Pau Langevin était interrogée par Tessa Grauman.

Jean-Luc Roméro, maire adjoint de Paris, est également président-fondateur de l’association « Élus locaux contre le SIDA ». Il s’est rendu il y a quelques années en Guyane et en Guadeloupe, deux des trois régions de France les plus touchées par le virus, avec l’Ile de France.
Il constate une difficulté à discuter de la problématique VIH dans ces régions et demande aux élus locaux d’en parler afin de lever les tabous. Ce qui est valable aussi en Polynésie.

Jean-Luc Roméro est au micro de Tessa Grauman :

journée de lutte contre Sida Roméro


Selon France Info, des auto-tests seront disponibles dès l’année prochaine, en métropole. Ils permettront de faire des tests salivaires ou sanguins sans aller dans un laboratoire.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live