Jugé pour avoir tiré sur son frère avec un fusil de pêche

justice tahiti
victime fleche fusil de peche
©Polynésie la 1ère
En décembre dernier, il avait tiré sur son frère avec un fusil de pêche le blessant à la poitrine. L'homme a été jugé en comparution immédiate ce jeudi 24 janvier. Il a été condamné à deux ans de prison avec sursis et une mise à l'épreuve pendant 5 ans. 
Les faits remontent au 23 décembre dernier. Wilfred Kaua, la quarantaine, tire avec un fusil de pêche sur son frère Thierry à Arutua. Devant les gendarmes qui l'entendront, il explique avoir voulu se protéger d’un coup de pelle. Il aurait donc tiré sans vouloir viser mais la flèche du fusil de pêche va se retrouver directement sur le pectoral gauche de la victime, qui était alors sous l'emprise de l'alcool et du paka. C'est l'infirmière qui va finalement couper la flèche, la victime sera évasanée 3h après les faits et écopera de 3 jours d'ITT. 

Ce jeudi 24 janvier, le tireur était jugé en comparution immédiate où il est apparu à l'audience avec un bras en bandoulière. Le prévenu a reconnu les faits. Mais, lors de cette audience, c'est surtout la relation complexe entre le tireur et la victime qui s'est révélée au grand jour. En octobre dernier, les deux frères ont eu un pea pea après que l'un d'entre eux ait tabassé leur père. Depuis les deux frères sont en conflit. A l'audience, on découvre aussi une liaison entre la victime, qui serait un consommateur d'ice, et la femme du tireur. Une relation qui aurait duré de 2007 à 2014.

Si le tireur a un casier vierge, la victime, elle, a déjà été condamnée en 2014 pour violences sur ascendant, son père en l'occurence. Depuis les faits, les deux frères semblent s'être réconciliés. Ce jeudi matin, la victime a confirmé aux gendarmes vouloir retirer sa plainte et ne pas se porter partie civile. Ce jeudi, le parquet a requis 15 mois de prison dont 10 avec sursis et mandat de dépôt avec une mise à l'épreuve de deux ans et interdiction d'approcher la victime. Finalement, le tireur a été condamné à deux ans de prison avec sursis et une mise à l'épreuve pendant 5 ans. 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live