L'autorité polynésienne de la concurrence va bientôt voir le jour

économie tahiti
bouissou
©Polynésie 1ère
Après que le conseil d'Etat ait rejeté les recours de la Fédération générale du commerce et de la CGPME, plus rien ne semble s'opposer à la mise en place de la loi sur la concurrence en Polynésie française.

Le 19 décembre dernier, le Conseil d'Etat a rejeté les recours de la Fédération générale du commerce (FGC) et de la CGPME contre la loi sur la concurrence, votée en juin à l'assemblée. Ces recours ont suspendu durant six mois l’application du texte en Polynésie. Mais, aujourd'hui, plus rien ne semble s’opposer à la mise en place de cette nouvelle loi. L’autorité polynésienne de la concurrence devrait donc prochainement voir le jour, et la loi du Pays sur la concurrence devrait bientôt s'appliquer.

Selon le ministre de la Relance économique, il y a un certain nombre d'interdictions qui sont mises en place. Par exemple, les chefs d'entreprises ne peuvent plus régler uniquement entre eux les tarifs, et ce quelque soit le secteur d'activité. De même que sur les questions de concentration, la loi oblige les chefs entreprises, notamment dans le domaine de la distribution, à régler leur présence en fonction d'une certaine importance pour permettre,ainsi, à d'autre concurrent d'opérer.

Le ministre de la Relance économique, Jean-Christophe Bouissou, devrait voyager très prochainement à Paris afin de rencontrer l'autorité de la concurrence et, ainsi, établir un partenariat.

Écoutez Jean-Christophe Bouissou, le ministre de la relance économique, au micro de Gilles Tautu.

JCB autorité concurrence