polynésie
info locale

L'escargot Partula de retour dans la nature polynésienne

environnement Tahiti
escargot
©1ère
Une centaine d’escargots Partula ont été lâchés cette semaine dans une petite réserve de 12 m2 à Papenoo. Un escargot américain avait presque éradiqué l’espèce endémique. Des scientifiques anglais ont tenu a les préserver au zoo de Londres. 30 ans après, ils sont de retour.
Mais quel rôle joue le Partula dans la biodiversité ? Il dévore les détritus naturels tels que les feuilles mortes. L’utilité du Partula n’est pas forcément très importante quoique peu étudiée. Mais pour les scientifiques, il s’agit tout de même d’un trésor pour la Polynésie Française. Reste à savoir si le Partula élevé en captivité et nourri avec des aliments préparés, pourra se réadapter à son nouvel environnement. En tous cas, les spécialistes feront tout leur possible pour réintroduire les 10 espèces de Partulas existants au zoo de Londres.
L'escargot Partula de retour dans la nature polynésienne

Pour Jean Kape, coordinateur du projet de conservation de la biodiversité: "N'importe quelle espèce aussi bien botanique qu'animale joue un rôle dans la biodiversité donc il y a des interactions, l'introduction des escargots a donc toute sa place dans notre biotope".

A noter que l'animal est vivipare, c'est à dire qu'il ne pond pas d'oeuf, et donne naissance à un seul petit.
Publicité