publicité

A l'origine de la forte déflagration, une météorite

Dimanche après-midi, beaucoup de monde autour de Tahiti a entendu une forte détonation. Le laboratoire de géophysique de Pamatai vient de confirmer que l'entrée d'une météorite dans l'atmosphère a provoqué cette déflagration.

Une trainée de feu dans le ciel, quelques minutes avant le terrible boum. © Polynésie 1ère
© Polynésie 1ère Une trainée de feu dans le ciel, quelques minutes avant le terrible boum.
  • E.Tang / C. Plichart
  • Publié le , mis à jour le
Dimanche après-midi vers 17h45, une quinzaine de témoins qui se trouvaient à Paea aux alentours de Mara'a ont d'abord vu une traînée de feu dans le ciel. Certains ont eu le réflexe de la prendre en photo avec leur smartphone et nous l'ont fait parvenir. Ce n'est que quelques minutes après qu'ils ont entendu un terrible bruit. Astéroïde, OVNI, débris de satellite entrant dans l'atmosphère, franchissement du mur du son ?
A l’origine d’une forte déflagration : une météorite
Dimanche après-midi, beaucoup de monde autour de Tahiti a entendu une forte détonation. Le laboratoire de géophysique de Pamatai vient de confirmer que l'entrée d'une météorite dans l'atmosphère a provoqué cette déflagration.

Interrogé, le laboratoire de géophysique de Pamatai confirme que la déflagration est due à l'entrée d'une météorite dans l'atmosphère. A son contact, elle s'est désintégrée. Le point d'impact a été localisé à 21 km d'altitude à l'est de la presqu'île et à 7 km de Tautira.
© Polynésie 1ère/C.Plichart
© Polynésie 1ère/C.Plichart
C'est grâce à un réseau de capteurs infra-soniques installés à Taravao et de capteurs sismiques que le laboratoire géophysique est arrivé à ce résultat.
Un phénomène similaire s'était déjà produit le 29 décembre 2000 au-dessus de la Polynésie.

Ecoutez Dominique Reymond, sismologue au laboratoire de géophysique :
ITV Dominique Reymond
La déflagration a été enregistrée par des capteurs infra-soniques. © Polynésie 1ère/C.Plichart
© Polynésie 1ère/C.Plichart La déflagration a été enregistrée par des capteurs infra-soniques.
Face à ce genre de phénomènes, il n'y a aucune parade. Sauf à espérer que l'atmosphère joue à plein son rôle de bouclier destructeur d'objets interstellaires. Quand ce n'est pas le cas, leur impact dans l'atmosphère peut avoir des conséquences terribles.

Ecoutez Jean-Pierre Barriot, directeur du laboratoire de géodésique :
ITV Jean Pierre Barriot
Retrouvez ce reportage ce soir dans notre Ve'a de 18h30 et notre JT de 19h.

à lire aussi

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play