publicité

La ferme aquacole financée par les investisseurs chinois est sur les rails.

Le premier, l’allègement fiscal, cadeau fait par le Pays aux investisseurs pour mieux les séduire. Second aspect, plus sensible celui-là, les expropriations.

Aquaculture : les Chinois préfèrent Hao à Makemo © Polynesie1ere
© Polynesie1ere Aquaculture : les Chinois préfèrent Hao à Makemo
  • H. Yieng Kow, M. Dury
  • Publié le , mis à jour le
Le projet de loi qui doit être voté à l’Assemblée a été examiné hier après-midi par la commission économique et financière.
Deux grands aspects sont à prendre en considération…
 Le premier, l’allègement fiscal, cadeau fait par le Pays aux investisseurs pour mieux les séduire.
Second aspect, plus sensible celui-là, les expropriations.
L’atoll de Hao ne pourra y échapper.
18 hectares de terrains seront expropriés sur l’atoll pour cause d’utilité publique.
L’opposition grogne, les explication de Maruki Dury.


expropriation hao

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play