polynésie
info locale

La fête des mères avec moins de fleurs importées

économie tahiti
La fête des mères avec moins de fleurs importées
©okux.org
Certaines fleurs non ou peu cultivées sur le fenua sont importées. C'est le cas pour les lys, les oeillets et les roses. Mais en 10 ans, leur quota a été divisé par 2,5.
"Le quota d’importation de fleurs coupées au profit des fleuristes patentés exploitant un magasin, est fixé en conseil des ministres, après avis de la commission des fleurs coupées.
 
Les membres de cette commission, réunis le 25 mars dernier, ont pris connaissance des prévisions de production de fleurs locales, avec notamment l’absence de production de lys, d’œillets et l’offre nettement insuffisante de roses (400 tiges), établies par le SDR (Service du développement rural). Les quotas spécifiques d’importation de fleurs coupées pour la fête des mères, alloués aux fleuristes patentés exploitant un magasin régulièrement approvisionné, ont beaucoup évolué ces dix dernières années, passant de plus de 42 000 tiges en 2004 à peine plus de 17 000 tiges en 2013.
 
L’année dernière, les fleuristes ont utilisé 73% du quota qui leur a été alloué, soit précisément 12 738 fleurs coupées. On constate, ces dernières années, une stabilisation des quantités importées pour cette fête. En tenant compte des demandes formulées par les fleuristes patentés, référencés en tant qu’importateurs, la commission des fleurs coupées a ainsi proposé d’allouer un quota global de 16 265 tiges, soit une baisse de 6% par rapport au quota alloué en 2013."

Source communiqué du gouvernement
Publicité