polynésie
info locale

La nouvelle oreille de l'OPT pointée vers les archipels

télécoms Tahiti
OPT1
©Gilles HUCAULT/1ère
Chantier pharaonique à l'OPT qui n'a lieu que tous les dix ans: la construction d'une antenne satellite sur le site de Papenoo, pour acheminer les signaux télécoms vers les archipels. Les travaux doivent durer un mois et demi et comprendront une phase de test. Ambiance sur le chantier.
Pour Tehina Thuret, directeur des télécommunications à l'OPT, "cette antenne est installée pour desservir en priorité les archipels éloignés et diffuser l'ensemble de nos services y compris TNS. Nous procédons à des changements d'antenne tous les dix ans, la durée de vie de ce genre d'équipement est limitée à 25 ans. L'ancienne sera utilisée en secours de la nouvelle".
La nouvelle antenne de l’OPT pointée vers les archipels - Nicolas Suire / Gilles Hucault

Posée sur un pilier de 9 mètres de haut

L'investissement est de 250 Millions de FCP, c'est le prix à payer lorsque l'on ne bénéficie pas du câble "domestique" Honotua, liaison sous-marine transitant depuis Hawaï et "distribuant sur l'archipel de la Société les services de télévision payante et gratuite, internet, téléphonie mobile et fixe et services aux entreprises".
OPT2
©Gilles HUCAULT
Juché à trente mètres du sol, Paul, l'un des ouvriers, soigneusement équipé, mesure l'ampleur de sa tâche: "l'antenne pèse 10 tonnes, cela pose un certains nombres de difficultés. Le réflecteur fait 13 mètres de diamètres. Il faut que l'antenne garde une assiette horizontale en permanence depuis le sol où elle a été acheminée jusqu'au piédestal où nous l'installons". Pour cela, une grue de 80 tonnes a été positionnée. "Chaque sangle que voyez là soulève 10 tonnes", précise Paul, "donc on a 30 tonnes de force en levée en toute sécurité".
OPT3
©Gilles HUCAULT/1ère
Il aura fallu pas moins de 4 heures pour finaliser l'opération.
Publicité