polynésie
info locale

La polémique Miss France alimente la presse en ligne

miss tahiti tahiti
A l'image du Huffington post, la presse en ligne évoque le litige lié à l'élection de Miss France 2014
A l'image du Huffington post, la presse en ligne évoque le litige lié à l'élection de Miss France 2014. ©Huffington post
La presse en ligne de métropole reprend très largement la polémique autour de l'élection de Miss France.
TF1 et le comité Miss France affirment que "tous les appels adressés par les opérateurs locaux ont été traités".
Emboîtant le pas aux réseaux sociaux, la presse en ligne métropolitaine relaye à son tour la polémique concernant les conditions de l'élection de miss France 2014 samedi dernier à Dijon. Alors que Flora Coquerel et Mehiata Riaria se retrouvaient à égalité de points dans la dernière phase de l'élection et que la représentante de Tahiti avait la faveur du jury, miss Orléans  l'a finalement emporté pour avoir bénéficié d'un soutien plus important du public.
Une polémique s'en est alors suivie, d'innombrables supporters de Mehiata indiquant que leurs appels n'avaient jamais pu aboutir, ce que n'a pas tardé à confirmer le ministre de l'OPT Marcel Tuihani.

Sous le titre "Colère en Polynésie", Voici.fr cite longuement le ministre de l'Office des Postes Marcel Tuihani. Celui ci affirme que tout a été mis en oeuvre à Tahiti pour garantir le bon déroulement des votes par téléphone mais que "le serveur de TF1 n'a pu absorber tous les appels".http://www.voici.fr/news-people/actu-people/miss-france-des-votes-en-faveur-de-miss-tahiti-n-auraient-pas-ete-comptabilises-514343

RTL.fr note de son côté :" les collectivités d'outremer n'avaient pas la capacité de voter par SMS et celà a certainement pesé en défaveur de miss Tahiti".http://www.rtl.fr/actualites/culture-loisirs/television/article/miss-france-2014-tahiti-crie-au-complot-7767822981

"Les tahitiens n'ont pas de chance"

Le Parisien.fr souligne que si "les tahitiens n'ont pas de chance", les organisateurs de l'évènement ont pris la précaution de prévoir dans leur règlement l'éventualité de la survenue d'incidents techniques. TF1 et le comité miss France ne sauraient donc être inquiétés et la représentante de l'Orléanais est bien légalement élue.

Le Figaro en ligne rappelle que le vote par téléphone ne peut être pris en compte que si l'appel abouti et que la situation qu'a connu Tahiti rappelle celle des élections passées lorsque le SMS n'existait pas et que les lignes étaient invariablement saturées. Le Figaro estime par ailleurs que la saturation des serveurs de TF1 "a forcément touché tout le monde". http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/article/television/78772/miss-france-2014-tahiti-crie-au-scandale-.html 

12% des tentatives de vote prises en compte

Le Huffington post enfin rappelle que selon le ministre de l'OPT seuls 15 931 appels ont pu être passés sur plus de 138 000 tentatives, soit moins de 12%.
Le journal numérique ne fait aucun commentaire et diffuse in extenso le communiqué commun du comité miss France et de TF1 indiquant " les votes ont été comptabilisés sous contrôle d'huissier, conformément au règlement". http://www.huffingtonpost.fr/2013/12/12/miss-france-miss-tahiti-votes-polynesie_n_4431626.html?utm_hp_ref=medias
Publicité