Le centre hospitalier du Taaone sous la menace d’une grève

social tahiti
taaone ok
©(D.R.)
Hier lundi, la troisième réunion entre les syndicats du CHPF et le gouvernement n’a rien donné. Les confédérations syndicales réclament le versement des 600 millions de FCP qu’il manque dans les caisses du CHPF. Le pays a jusqu’à vendredi pour y répondre favorablement.
Vaitea Legayic, déléguée syndicale CSIP précise que "c'est un résultat négatif. Nous n'avons pas eu satisfaction sur les points que nous avons évoqués lors de la dernière réunion. Nous avons sollicité auprès de Patrick Howell, ministre de la santé, des propositions concrètes afin de nous ramener les 600 Millions de FCP sur la dotation globale de fonctionnement. Parce qu'à l'heure actuelle, les 496 Millions de FCP qui nous ont été octroyés sur les comptes viennent du RSPF, donc c'est en fonction de ce que le pays nous doit à l'heure actuelle. Ils ont comptabilisé cette somme en investissement, ce qui ne correspond pas à nos attentes: nous avons toujours cette perte de 600 Millions de FCP ! M. Howell a tenu compte de nos propositions, donc il va en référer au vice-président Nuihau Laurey. Si nous n'avons pas de réponse favorable vendredi, nous allons pousser le mouvement un peu plus dur !"